- Publicité -
mercredi 10 août 2022
DomicileSportsFootball : Roro prend les commandes des Barea CHAN

Football : Roro prend les commandes des Barea CHAN

Très bonne nouvelle pour les Barea locaux engagés dans les éliminatoires de la CHAN 2022 avec la nomination de Roro Rakotondraibe comme entraîneur.

Une décision qui ne relève pas du hasard dans la mesure où il reste le meilleur à ce poste pour avoir conduit l’AS Adema au sacre suprême et auquel s’ajoute ce parcours hors normes de Dato FC qui s’est qualifié en demi-finale de Pro League, après avoir humilié au stade Rabemananjara l’ogre Fosa Juniors.

Un éventail de choix. La force de Roro est de connaître tout le monde, notamment les meilleurs à leur poste, car il est de ceux qui analysent chaque performance ainsi que les atouts et faiblesses de l’équipe adverse. De ce point de vue, et outre Gigy et Mbola les défenseurs de Dato, il sait qu’il peut aussi compter sur le talent d’Eddit Bastia dans les buts, mais également d’autres éléments de valeur des autres clubs tels Kanté et Rija Rasoanaivo de Disciples, Naurah, Naina et Dadafara ainsi que Rakool du CFFA sans oublier Feno et même Ramody de l’Ajesaia.

Bref, il aura un large éventail de choix capable de mettre en place une équipe qui survolerait les éliminatoires contre les Seychellois, puis plus tard contre le vainqueur du duel Botswana-Eswatini.

Roro a d’ailleurs montré à plusieurs reprises sa capacité à fédérer un groupe comme aux derniers Jeux des Îles où son équipe est restée invaincue pour perdre la place en finale sur un tirage au sort. On notera cependant qu’à l’époque, il a hérité d’un troisième choix puisque les meilleurs étaient restés chez les Barea A et les Barea CHAN. Mais il a accepté de relever le défi.

Sur les traces de Ntsoa. Maintenant qu’il a toutes les latitudes, on peut s’attendre à de très bons résultats et une qualification en phase finale en Algérie. C’est-à-dire dans un pays où Roro a déjà brillé en 1999 quand le FC BFV est allé battre l’US Mouloudia d’Alger sur le score de 3 buts à 1. Un camouflet non digéré par les Algérois qui qualifiaient les Malgaches de Brésiliens de l’Afrique.

La belle époque. Mais Roro a retenu la leçon de Ntsoa Raglady dont il continue de s’inspirer, notamment sur le fait que toutes les places sur le terrain se gagnent à la sueur de son front.

Pour l’instant et pour ne rien rater, Roro Rakotondraibe va arrêter une liste de 50 joueurs dont des jeunes de moins de 23 ans sortis de la sélection de l’UFICASM. La meilleure approche professionnelle en fait.

Clément RABARY

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici