- Publicité -
mardi 9 août 2022
DomicileEconomieProjet MAKIS : Pour identifier les leviers et les freins de l’innovation rurale

Projet MAKIS : Pour identifier les leviers et les freins de l’innovation rurale

Toutes les parties prenantes à la mise en œuvre du projet MAKIS dans neuf régions de l’île.

Un nouveau projet qui s’intitule « Malagasy Agricultural Knowledge and Innovation System » ou MAKIS est mis en œuvre dans neuf régions de la Grande île. 

Il s’agit d’un projet mené sous l’égide du FOFIFA ou Centre National de Recherche Appliquée au Développement Rural sur une période de cinq ans. Il vise notamment à comprendre le fonctionnement et à identifier les leviers et les freins de l’innovation rurale dans ses neuf régions d’intervention, à savoir, Analamanga, Itasy, Vakinankaratra, Alaotra Mangoro, Amoron’i Mania, Analanjirofo, Androy, Vatovavy Fitovinany et DIANA. Force est, en effet, de reconnaître que les paysans doivent innover en adoptant, entre autres, de nouvelles pratiques agricoles pour faire face au changement climatique, à l’instabilité des marchés, à la croissance démographique et à la dégradation des sols. L’innovation est un processus complexe et incertain qui nécessite un environnement propice et un accompagnement dédié.

Dispositifs d’accompagnement de l’innovation. Le projet MAKIS consiste ainsi à améliorer les capacités des acteurs du développement agricole à accompagner l’innovation en milieu rural en étudiant le processus de l’innovation et les dispositifs mis en œuvre pour les accompagner, selon les promoteurs. Pour ce faire, il va étudier la manière dont cette innovation se construit dans les petites exploitations familiales et sur lesquelles les acteurs du développement agricole l’accompagnent. Une démarche d’amélioration des dispositifs d’accompagnement de cette innovation rurale sera ensuite expérimentée. Ce qui permettra, entre autres, de bien analyser le fonctionnement et les performances des différents dispositifs d’accompagnement de l’innovation dans ses neuf régions d’intervention. Plus précisément, le projet MAKIS mobilise une démarche de recherche-action qui allie des activités de diagnostic et d’analyse des activités d’expérimentation technique et organisationnelle. Il est conduit en partenariat avec 6 opérateurs de développement et 63 chercheurs ainsi que les services techniques décentralisés dans ces 9 régions d’intervention. Il s’appuie également sur des ateliers participatifs et favorise l’interdisciplinarité entre Sciences humaines, Sciences de la vie et Sciences techniques, a-t-on indiqué.

Dix études de cas complètes. Parmi les résultats attendus de ce projet « Malagasy Agricultural Knowledge and Innovation System », il a été évoqué, notamment, la présentation de dix études de cas complètes d’accompagnement de l’innovation rurale. Quatre dispositifs d’accompagnement de l’innovation seront également améliorés, sans oublier l’élaboration d’un guide pratique en la matière. En outre, deux modules de formation à l’accompagnement de l’innovation seront prodigués aux techniciens et ingénieurs, outre l’organisation de cinq séminaires scientifiques annuels sur l’innovation et son accompagnement. Par ailleurs, des recommandations d’amélioration du dispositif national d’appui à l’agriculture seront proposées aux ministères concernés ainsi qu’aux partenaires techniques et financiers. Il faut savoir que diverses entités s’impliquent dans la mise en œuvre de ce projet MAKIS.   

Navalona R.

- Publicité -
Jovena
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici