- Publicité -
MG
vendredi 19 août 2022
- Publicité -
DomicileÀ lireCarburants : Une réunion de haut niveau sur la hausse des prix, hier...

Carburants : Une réunion de haut niveau sur la hausse des prix, hier à Mahazoarivo

La hausse des prix des carburants est imminente

Imminente. La hausse des prix des carburants n’est plus qu’une question de jours ou de semaines. La décision est dans sa dernière et a fait l’objet d’une réunion de haut niveau  au bureau du Premier ministre Christian Ntsay, à Mahazoarivo.

Sur la table de discussion, face aux membres du Groupement des Pétroliers de Madagascar (GPM) se trouvaient entre autres la ministre de l’Economie et  des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures Andry Ramaroson,  le Directeur Général de l’Office Malgache des Hydrocarbures, Olivier Jean Baptiste ainsi que  le Directeur Général par intérim de la Jirama.

Référentiels

Cette réunion est la suite  des  longues discussions préalables entre les opérateurs pétroliers et les techniciens du MEH basées, entre autres, sur les référentiels de calcul des prix à la pompe. Des prix à réviser à la hausse bien évidemment car ceux actuellement affichés datent de juin 2019 et ne correspondent plus à la réalité. D’ailleurs, les distributeurs pétroliers accusent un énorme gap que le budget de l’Etat arrive difficilement à combler. On parle actuellement d’un passif de 1000 milliards d’ariary du gouvernement envers le pétrolier. Une situation que les bailleurs de fonds ont toujours suivie de près. D’ailleurs, des représentants des partenaires techniques et financiers étaient parmi les participants à la réunion d’hier à Mahazoarivo.

Très exigeant

Une réunion qui est par ailleurs reliée à l’actuelle revue de la deuxième tranche de la Facilité Elargie de Crédit (FEC) qui prend fin cette semaine. Le FMI est très exigeant sur la question, apprend-on. En tout cas, le travail  du gouvernement pour dénouer cette affaire  n’est pas du tout aisé. L’objectif de l’Etat est en effet de préserver les citoyens des risques d’une inflation qui sera difficile à maîtriser. Alors que de l’autre côté, le gouvernement ne peut pas esquiver les mesures de sauvegarde des finances publiques recommandées par les bailleurs de fonds. Dans tous les cas, le président de la République Andry Rajoelina a déjà annoncé qu’une hausse des carburants s’impose. La question sera probablement évoquée en conseil des ministres, ce jour. Attendre et voir.

R.Edmond.

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici