- Publicité -
mardi 9 août 2022
DomicilePolitiqueLégislatives françaises : Amélia Lakrafi tacle Ali Hojeij

Législatives françaises : Amélia Lakrafi tacle Ali Hojeij

Amélia Lakrafi et Ali Hojeij sont des soutiens de la majorité présidentielle.

La candidate aux législatives françaises de la 10e circonscription des Français de l’étranger, Amélia Lakrafi, est de passage dans la Capitale depuis le 31 mai dernier, et jusqu’au jour du scrutin du 05 juin prochain. Elle est en quête d’un second mandat pour le parti Renaissance et mise sur ses « expériences » acquises lors de son premier mandat depuis 2017 en tant que députée des Français de l’étranger pour, une fois, convaincre les électeurs à Madagascar, le troisième pays qui compte le plus d’électeurs français parmi les quarante-neuf de la dixième circonscription. Hier, lors d’une réunion publique organisée dans un hôtel à Ankorondrano, Amélia Lakrafi a exposé ses projets devant une assistance très attentive à ses nouvelles propositions qui ont « pour objectif de servir le projet présidentiel tout en défendant les français de l’étranger », écrit-elle dans un tweet.

Neutralité. Celle qui a posé quatre questions à l’Assemblée nationale française durant son premier mandat de cinq ans compte, en effet, capitaliser ses expériences pour convaincre les électeurs. Elle a donc prévu dans son agenda différentes rencontres, durant son passage dans le pays, avec les chefs d’entreprise, les associations. Une autre réunion avec les enseignants français en poste à Madagascar a été fixée dans les locaux du lycée français de Tananarive. Mais la rencontre a été vite annulée par la proviseure du lycée français de Tananarive après l’interpellation de l’ambassade française. « La neutralité de l’administration en période électorale est mise en cause dans cette tentative de réunir des électeurs potentiels dans les locaux d’un lycée public », a martelé un citoyen français. Pourtant, l’utilisation de ces locaux est « autorisée depuis le 27 mai dernier », date de l’ouverture de la campagne électorale, a répliqué Amélia Lakrafi lors d’une conférence de presse à Alarobia, mardi dernier.

Proximité. Amélia Lakrafi persiste et signe. Elle est « la seule et unique candidate présentée par la majorité présidentielle ». Elle l’a affirmé lors de sa rencontre avec la presse locale mardi dernier. Ces propos de la candidate sortante visent le candidat Ali Camille Hojeij. L’avocat d’affaires qui entame alors ses premières expériences politiques en se présentant également comme candidat député pour la dixième circonscription des français établis à l’étranger est un soutien d’Édouard Philippe, président fondateur du parti Horizons. Pourtant il a décidé de se présenter sous l’étiquette indépendante. La candidate Renaissance, qui voit en Ali Hojeij une menace pour sa réélection, compte, en effet, effacer les traces de son rival, lequel s’est distingué par la teneur de ses projets lors de son récent passage à Antananarivo en mai dernier. Le franco-libanais choisit le « renouveau utile » comme credo de campagne et veut miser sur la « proximité et l’écoute » durant le mandat législatif. 

Rija R.

- Publicité -
Jovena
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici