- Publicité -
MG
mercredi 17 août 2022
- Publicité -
DomicileSociétéÉducation : Le ministère de l’Education nationale impose l'uniformisation du calendrier scolaire

Éducation : Le ministère de l’Education nationale impose l’uniformisation du calendrier scolaire

Marcellin Tsarasidy a mis en garde les écoles privées et les invite à respecter le calendrier scolaire.

Dorénavant, les écoles privées sont obligées de suivre le calendrier scolaire comprenant entre autres la rentrée ainsi que les grandes vacances. Ainsi, la rentrée ne se fera plus en ordre dispersé.

Après la publication du calendrier scolaire lors du Conseil des ministres de mercredi, le ministère de l’Education nationale, par le biais de l’Office national de l’enseignement privé (ONEP), a mis les points sur les « i » lors d’une rencontre avec la presse à son bureau à Analakely, hier. D’après Marcellin Tsarasidy, tous les établissements scolaires seront contraints de débuter l’année scolaire 2022-2023 le 5 septembre pour s’achever le 23 juin 2023. « Ce calendrier a déjà fait l’objet d’une concertation avec la plateforme de l’enseignement privé. Ceux qui ne veulent pas le respecter seront obligés d’adresser une demande spéciale au ministère », a-t-il souligné.La prochaine année scolaire sera divisée en cinq bimestres alternés par des pauses avec un volume horaire de 900 heures.

Mesures. La rentrée scolaire approche à grands pas, les inscriptions et réinscriptions sont déjà en cours dans la plupart des établissements scolaires privés. Bon nombre d’entre eux utilisent plusieurs moyens de communications pour se faire connaître. Le directeur de l’ONEP a mis en garde les parents pour ne pas tomber dans le filet des écoles qui se disent être des établissements homologués alors qu’ils ne disposent même pas de papiers administratifs justifiant ce statut. « Une école homologuée est obligée de suivre le système éducatif du pays partenaire de l’établissement par le biais d’une autorisation délivrée par l’Ambassade ainsi que l’autorisation d’ouverture du MEN par le biais de l’ONEP. Nous menons déjà une descente sur le terrain pour vérifier les papiers administratifs y afférents au niveau des écoles concernées », a-t-il indiqué.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici