- Publicité -
dimanche 7 août 2022
DomicilePolitiqueEnlèvements à Tana : « Sanctions sévères contre les auteurs », prévient Lova Ranoromaro

Enlèvements à Tana : « Sanctions sévères contre les auteurs », prévient Lova Ranoromaro

Le Porte-parole du président Andry Rajoelina et non moins Directeur de la Communication et des Relations Publiques au sein de la Présidence, Lova Hasinirina Ranoromaro a rencontré la presse hier à Iavoloha pour faire le compte rendu de la visite du président aux Emirats Arabes Unis. Selon elle, le bilan de cette visite est positif. Elle a notamment évoqué la rencontre de la délégation Malagasy avec les dirigeants du groupe « One World Impact Capital » et  « Specialised Agro Solutions » qui prévoiraient de collaborer avec Madagascar pour apporter leurs expériences et leur savoir-faire dans le développement du secteur agricole et l’agri-business. Spécialiste de l’économie numérique et du développement de l’agriculture à travers l’utilisation des nouvelles technologies, ces investisseurs dubaïotes envisagent de lancer aussi un projet de pré-financement, outre l’octroi de formations au profit des agriculteurs. Le Porte-parole d’Andry Rajoelina a aussi souligné l’importance de la rencontre avec le groupe Al Jaber qui a été choisi pour accompagner Madagascar dans la mise en œuvre du projet Tanamasoandro. Durant son séjour à Dubaï, le numéro Un d’Iavoloha a déjà expliqué ce choix en annonçant qu’il vaut mieux collaborer avec des gens qui ont déjà prouvé leur efficacité et leur savoir-faire. A noter en effet que c’est ce groupe Al Jaber qui a construit la ville de Dubaï et d’Abu Dhabi. Mais Lova Hasinirina Ranoromaro préfère jouer la carte de la prudence en ce par rapport au contrat avec ces firmes émiratis. « Ce qui a été signé à Dubaï était juste un mémorandum d’entente et non un contrat définitif », a-t-elle expliqué. Et de soutenir au passage que les négociations se poursuivent et que ce seront la ministre des Finances et le Secrétaire d’Etat en charge des Nouvelles villes et de l’Habitat qui signeront le contrat définitif.

En ce qui concerne les enlèvements successifs qui se produisent à Tana, le Directeur de la Communication de la Présidence a confirmé la véracité des faits. La majorité des victimes sont des jeunes adolescentes d’une vingtaine d’années. Elles ont toutes été trouvées inconscientes, comme sous l’effet d’une anesthésie générale quelques heures seulement après leur enlèvement. Lova Hasinirina Ranoromaro soutient que selon les instructions du président Andry Rajoelina, des sanctions sévères sont réservées à tous ceux qui sont impliqués dans ces affaires d’enlèvements. Elle a aussi tenu à rassurer l’opinion. Une enquête a déjà été ouverte et les enquêteurs sont sur une piste sérieuse. Par ailleurs, les responsables des Forces de l’ordre ont pris toutes les mesures pour faire face à cette histoire. Un millier de policiers ont été mobilisés pour assurer la surveillance au niveau des établissements scolaires. Hier, le porte-parole du président Andry Rajoelina a laissé entendre qu’il s’agit d’une déstabilisation et que ces enlèvements ont un dessous politique.

Davis R

- Publicité -
Jovena
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Maintenant c’est la Kalanoro une transfuge de chez les karana de Filatex qui commente les faits divers . Le président de la république n’a rien d’autre à faire que de se verser encore dans la récupération politique . Il sert à quoi le « play boy » ministre de la sécurité publique ? Franchement …

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici