- Publicité -
MG
jeudi 18 août 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueAmbilobe : Des dahalo sèment la terreur

Ambilobe : Des dahalo sèment la terreur

La canne à sucre utilisée par les voleurs pour dépailler les paddy. (Photo fournie)

Les membres du fokonolona résidant dans les communes rurales de Marivorahona et d’Antsaravibe du district d’Ambilobe se plaignent des vols de récoltes sur pieds et de destruction de cultures sur leurs propres terrains, dont la superficie est estimée à des centaines d’hectares. A cet effet, ils ont porté plainte auprès de la compagnie de la gendarmerie nationale à Ambilobe le 13 avril 2022. Portant notamment sur des menaces de mort émanant de trois individus. Sans parler des vols de récoltes sur pieds et piétinées sans ménagement par des zébus qui ont occasionné de pertes incommensurables pour les cultivateurs. Les maires de communes rurales concernées ont été aussi avisés. Par ailleurs, le 15 mai 2022, un huissier de justice près le tribunal de Première Instance d’Antsiranana a procédé à un procès-verbal de constat se rapportant sur les dits vols de récolte du riz sur pied. Le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage en a fait autant.      

Basses besognes. Selon les explications du représentant des cultivateurs, ces dahalo sèment la terreur dans ce district, ces personnes ont été incarcérées, mais ont également pu bénéficier de main-d’œuvre pénale. Ils ont interjeté en appel, mais n’ont pas eu gain de cause. Ayant purgé leurs peines, ils ont recommencé leurs basses besognes Le fokonolona a de nouveau porté plainte. Résultat, ils sont retournés en prison. Selon les dires de ces malfrats, il y aurait un ministre derrière eux.  Cela n’a pas empêché, toutefois, qu’ils ont été de nouveau incarcérés.  

Recueillis par Dominique R.

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici