- Publicité -
dimanche 7 août 2022
DomicilePolitiqueMinistère des Affaires étrangères : Grève illimitée, bureaux fermés à Anosy et dans...

Ministère des Affaires étrangères : Grève illimitée, bureaux fermés à Anosy et dans les ambassades

Après l’avis de grève lancé ce mardi, les agents du ministère des Affaires étrangères sont passés à l’acte. Ils ont ainsi annoncé un service minimum au sein du département central mais également au niveau des représentations malgaches à l’étranger.

Les deux syndicats des corps du ministère des Affaires étrangères ont exécuté leur menace de grève hier, à Anosy. Cela fait suite à un préavis qu’ils ont lancé depuis ce mardi après la dénonciation effectuée par le Syncormae ce vendredi 17 juin. Tout paraît dire qu’une semaine après, la situation est encore dans l’impasse. Les syndicats ont également indiqué l’extension de ce mouvement aux représentations de Madagascar à l’étranger, ce qui signifie fermeture des bureaux à Anosy et dans les ambassades.

Le service minimum annoncé par les deux syndicats va sûrement impacter le bon fonctionnement de ce département. En fait, ils ont annoncé un service minimum « uniquement sur les questions de sécurité et d’évacuation sanitaire ». Tout ce qui concerne la délivrance des passeports et des visas dont s’occupent les services du ministère est suspendu pendant la grève, ont-ils informé tout en poursuivant que « le service minimum concerne aussi bien le département central que les représentations malgaches à l’étranger ». Si aucune mesure sérieuse ne sera prise, cette situation risque de s’envenimer d’autant que les vacances approchent à grands pas. Le Sympirima a toujours montré sa volonté de trouver des solutions à ce problème même si aucune réaction n’est encore observée de la part des principaux responsables. « Nous sommes prêts à retourner à la table de négociation pour trouver des solutions à ces problèmes », ont rappelé les syndicalistes.

Dénigrement. Tout a commencé avec la dénonciation du Syncormae qui a soutenu que « des actes de dénigrement et propos discriminatoires des instances hiérarchiques, à connotations racistes, à l’égard de ses membres ainsi que la violence morale et verbale à l’encontre de tout membre du personnel du ministère ». Une accusation qui a été très vite soutenue par les syndicalistes du Sympirima et qui témoigne ainsi de la gravité de la situation. « Nous sommes dans l’impasse, nous avons attendu jusqu’à jeudi dans la nuit mais nous n’avons eu aucune réponse », a d’ailleurs souligné Andria Razakandrema, président du syndicat des corps du ministère des Affaires étrangères (Syncormae), hier à Anosy. Il était entouré pour l’occasion des responsables du syndicat des agents du ministère et de la fédération des grands corps de l’Etat. Deux réunions entre le ministre des Affaires étrangères, Richard Randriamandrato, les bureaux des deux syndicats et les représentants du staff du ministère se sont tenues, les 18 et 20 juin 2022, à Anosy. Elles sont restées sans issue et le ministre a souligné que « les responsabilités et obligations incombent à tout un chacun dans la bonne marche des activités du Ministère ». Et cela, devant des dénonciations très graves avec de lourdes conséquences.

Indemnité. Les syndicalistes ont voulu montrer leur attachement aux valeurs de la diplomatie malgache mais surtout insister sur leurs avantages déjà accordés mais qui ne sont pas respectés tout en mettant en garde que le mouvement n’a rien à voir avec les manipulations politiques. Ils revendiquent, entre autres, « la régularisation de leur indemnité de représentation acquise depuis 2018 » ainsi qu’un « budget adéquat pour la revalorisation de la diplomatie et l’opérationnalisation d’un plan de carrière pour l’ensemble du personnel« . A les entendre, « il suffirait d’une signature émanant du Bureau du Premier ministre pour arranger les choses« . Paolo Raholinarivo, président du syndicat des administrateurs civils et membre de la fédération des grands corps de l’Etat, sollicite néanmoins les agents diplomatiques à assurer les services du protocole à l’occasion de la célébration du 62ème anniversaire de l’indépendance. La balle se trouve ainsi dans le camp des responsables du MAE.

Julien R.

- Publicité -
Jovena
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici