- Publicité -
MG
mardi 16 août 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueOpposition : Marc Ravalomanana boycotte la cérémonie militaire

Opposition : Marc Ravalomanana boycotte la cérémonie militaire

Hery Rajaonarimampianina et sa femme à la sortie du culte à Montrouge Paris, hier

L’ancien président Marc Ravalomanana a complètement disparu du radar médiatique à l’occasion du 62ème anniversaire de l’Indépendance. Contrairement à Hery Rajaonarimampianina qui a célébré avec les opposants en France. 

Marc Ravalomanana n’a pas assisté au traditionnel défilé militaire organisé à l’occasion de la célébration du soixante-deuxième anniversaire de l’Indépendance. Les fêtes à Mahamasina sont également celles de l’armée malgache, qui a été érigée au même jour que la date de l’indépendance politique du pays. Mais, une fois encore, et ce depuis 2018, l’ancien président ne s’est pointé à aucun des défilés militaires qui ont été organisés, jusqu’ici, au stade de Mahamasina. Même avant l’élection présidentielle de 2018, Marc Ravalomanana a toujours brillé par ses absences durant les cérémonies militaires à l’occasion des fêtes de l’Indépendance. A-t-il toujours une dent contre les chefs militaires dont certains d’entre eux étaient des têtes connues du mouvement politique de 2009 ? Faut-il rappeler que l’ancien président a connu des relations tendues avec une partie des forces de sécurité qui, par la suite, ont précipité sa chute en 2009 ? Il a été accusé d’avoir « maltraité » les officiers de l’armée et de la gendarmerie. 

HVM. Même si l’absence de Marc Ravalomanana a sonné comme une fausse note dans la partition jouée par les politiques à l’occasion du soixante-deuxième anniversaire de l’indépendance, la présence de l’opposition à Mahamasina, hier, a soutenu le rythme orchestré par le régime. Rivo Rakotovao, coordinateur du parti Hery Vaovao, a été présent lors de la cérémonie militaire à Mahamasina. Cet ancien chef d’Etat par intérim, et ancien président du Sénat, s’est démarqué de ses collègues de l’opposition dans le cadre de la célébration de la fête de l’Indépendance. Il est la seule figure des détracteurs du régime qui a honoré la cérémonie militaire hier au stade Barea Mahamasina. Sa silhouette s’est distinguée à la première loge des officiels au stade aux côtés de Rajemison Rakotomaharo qui a été également aperçu durant la cérémonie. Cet ancien président du Sénat sous le régime Ravalomanana a fait une apparition surprise après plusieurs années de retrait de la scène politique. 

RMDM-Diaspora. Loin des festivités du pays, la sortie de Hery Rajaonarimampianina n’a pas passé inaperçue hier. Il a également fêté l’anniversaire de l’Indépendance dans son pays d’exil, en France. L’ancien président et sa femme ont assisté, hier dans la matinée, à un culte organisé par l’église FJKM Montrouge Paris qui a eu lieu dans les locaux du temple de l’église protestante unie au 64, rue Maurice Arnoux 92120, Montrouge. L’ambassadeur malgache, Rija Rajohnson, a été également présent à ce culte. À l’issue de ce rendez-vous religieux, l’ancien président a rejoint le 3 rue du Fond des Prés 91460, Marcoussis, dans la banlieue parisienne, où une fête était organisée par les partisans de Fanirisoa Ernaivo, présidente du RMDM-Diaspora et activiste de l’opposition en France. Hery Rajaonarimampianina n’a pas voulu assister à la célébration qui a eu lieu dans les locaux de l’ambassade malgache en France. 

Rija R. 

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici