- Publicité -
MG
mardi 16 août 2022
- Publicité -
DomicileSociétéFilets sociaux de sécurité : Accompagnement et suivi des ménages sortis de la...

Filets sociaux de sécurité : Accompagnement et suivi des ménages sortis de la pauvreté

Ghisbert Rivomanana a remis des certificats aux ménages sortis de l’extrême pauvreté lors de la foire « Mampiray ».

En cinq ans, 200 000 ménages environ ont pu échapper à la pauvreté grâce à la mise en place du projet Filets sociaux de sécurité. Une stratégie de sortie a été élaborée par le ministère de la Population pour leur suivi afin qu’ils ne puissent plus retomber dans la pauvreté.

Après cinq années de mise en œuvre, les ménages bénéficiaires des programmes du projet Filets sociaux de sécurité (FSS) peuvent désormais voler de leurs propres ailes. Le ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme (MPPSPF) a, de ce fait, élaboré une stratégie de sortie pour leur suivi et leur accompagnement afin qu’ils puissent devenir des acteurs de développement. Un atelier a été organisé dans ce sens dans la ville de Fianarantsoa, la semaine dernière, avec la participation de toutes les parties prenantes dans l’élaboration de cette stratégie. « Les bénéficiaires du projet sont invités à mettre en pratique leurs acquis durant ces cinq ans, d’autant plus qu’ils sont déterminés à prendre en main leur avenir. Ils ont tout de même besoin d’un accompagnement de 6 à 12 mois durant cette phase de transition pour qu’ils ne puissent plus retomber dans la pauvreté. C’est une stratégie interministérielle appuyée par le ministère de l’Agriculture, le ministère des Finances et celui du Commerce », argue le Directeur général de la protection sociale, Ghisbert Rivomanana avant de poursuivre que « pour ceux qui sont dans les activités du commerce, nous devons mettre en place avec le ministère de tutelle tous les dispositifs nécessaires pour trouver des débouchés réguliers pouvant leur permettre d’écouler et d’augmenter leur volume de production ».

Appuis. Les programmes de filets sociaux contribuent de plusieurs façons à réduire la pauvreté. Les dispositifs qui ont été mis en place permettaient notamment aux ménages de satisfaire leurs besoins essentiels, de préserver leurs actifs générateurs de revenus comme le bétail et d’investir dans l’éducation et la santé de leurs enfants. Les ménages sortis de l’extrême pauvreté dans les districts d’Isandra et d’Ambohimahasoa, région Haute Matsiatra ont organisé une foire dénommée « Mampiray », la semaine dernière, pour exposer leurs produits issus des activités génératrices de revenus. Bien qu’ils aient déjà pu bénéficier des différents appuis pour la pérennisation de leurs activités, des formations seront encore dispensées pour dynamiser leur épargne.  

Narindra Rakotobe

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici