- Publicité -
mardi 9 août 2022
DomicilePolitiqueJirama-Hausse du coût de la vie : Les députés très critiques sur les...

Jirama-Hausse du coût de la vie : Les députés très critiques sur les problèmes socio-économiques 

Les députés ont soulevé les différents problèmes socio-économiques devant les membres du gouvernement à Ivato.

Les élus de la Chambre basse, de toutes les tendances confondues, n’ont pas manqué d’interpeller les membres du gouvernement sur les différents problèmes socio-économiques.

La journée était longue pour les députés et les membres du Gouvernement Ntsay. De 10 heures du matin jusque tard la nuit, le face-à-face entre le Parlement et le gouvernement a largement marqué la journée d’hier. Les 75 députés présents au Centre de Conférence International Ivato (CCI) ont fait le tour des différents sujets brûlants du moment. Ils ont tous soulevé les problèmes sociaux, économiques mais surtout les problèmes spécifiques de chaque district.   

En voulant gagner du temps, le Parlement et le gouvernement ont combiné en une seule séance la présentation du rapport d’exécution du programme du gouvernement et les séances de questions réponses. Alors que la première rencontre doit avoir lieu à chaque début de la première session ordinaire de l’année, la deuxième rencontre doit se tenir tous les 15 jours sur chaque session. La journée a commencé par la présentation du rapport d’exécution du programme gouvernemental par le Premier ministre Christian Ntsay qui était, bien évidemment, suivi par les séances de questions réponses. Les députés se sont montrés très critiques notamment concernant le problème de la Jirama et de la hausse du coût de la vie.

Unanime. Le ministre de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation est celui qui a surtout plus encaissé hier. La cherté de la vie, la baisse du pouvoir d’achat mais aussi le non-respect du plafonnement déjà imposé par le ministère étaient les sujets fétiches des députés à Ivato hier. Même les députés issus de la majorité comme la députée du Troisième arrondissement Anyah, Aina Rafenomanantsoa de son vrai nom, a soulevé la persistance de ces problèmes, tout comme les 20 premiers députés qui ont pris la parole. Ils ont ainsi réclamé une prise de mesure urgente mais efficace pour les 5 derniers mois. Même les Oranges ont également monté le ton concernant le problème de la Jirama. En effet, la majorité des députés n’a pas oublié de soulever le retour du délestage. Dans certaines régions, la situation est beaucoup plus préoccupante et le délestage engendre d’autres problèmes comme l’insécurité. 

7 points. De sa part, le Premier ministre se veut clair. Les activités du gouvernement se sont concentrées sur 07 points essentiels, a-t-il souligné. Les projets de relèvements de la population du Sud figurent parmi les urgences. La mise en place des dispositifs de résilience en matière de changement climatique et en cas de retour de la pandémie de la Covid également ; le rapport contient également les renseignements sur les projets visant à rattraper les retards des programmes du gouvernement dû à la succession de crises, mais surtout menacé aujourd’hui par l’avènement de la crise en Ukraine. Contexte durant lequel le chef du gouvernement s’est exprimé face aux députés quant aux prochains défis qui porteront sur la protection des intérêts de la population face aux conséquences que cette crise pourrait générer ; de pourvoir au maximum un pouvoir d’achat pouvant amortir la montée des prix des PPN essentiels au quotidien de la population.

Julien R.

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici