- Publicité -
lundi 8 août 2022
DomicileÀ lireFace-à-face Assemblée – Gouvernement : Des gouverneurs de région pointés du doigt

Face-à-face Assemblée – Gouvernement : Des gouverneurs de région pointés du doigt

Sur la sellette. De nombreux gouverneurs de région font actuellement face à des contestations au niveau de leur circonscription. Les discordes entre les députés et certains gouverneurs ont été étalées au grand public durant le face-à-face entre les membres de la Chambre basse et le Gouvernement. Des élus pointent du doigt les gouverneurs en les accusant de constituer un blocage aux actions de développement. C’est le cas entre autres, du Gouverneur de la région Vakinankaratra et celui de la région Melaky. Le premier est accusé d’avoir loué les engins destinés à la réfection des routes à des opérateurs privés, et d’être incapable de mettre en œuvre des projets de développement, conformément aux instructions du président de la République. Lors de son intervention devant les membres du gouvernement, le député élu à Antsirabe I a même demandé au Premier ministre Christian Ntsay et au ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, afin d’ouvrir une enquête contre le Gouverneur de la région Vakinankaratra. Les mêmes accusations sont portées à l’encontre du Gouverneur de la région Melaky qui, selon les députés de Maintirano et de Besalampy, serait incapable de suivre le rythme des actions entreprises par les autorités locales. Ce dernier ne contribuerait pas à la réalisation des projets.  » Le développement sera impossible pour la région Melaky si vous persistez à maintenir ce gouverneur à son poste « , a martelé la députée de Besalampy qui s’est adressée au locataire de Mahazoarivo et au ministre de tutelle. Selon ses dires, jusqu’ici, à un an de la fin du mandat du président Andry Rajoelina, aucun projet n’a commencé dans sa circonscription.

Lutte d’intérêts. L’on attend désormais la réaction des gouverneurs concernés par ces accusations en public apportées par les députés. En tout cas, ce genre d’intervention est la preuve de l’existence d’un malaise au niveau des autorités locales, mais aussi entre les acteurs politiques pro-régime. D’autres gouvernorats sont également concernés par une lutte d’intérêts avec les élus ou les autorités déconcentrées au niveau de leur circonscription respective. En effet, pour le moment, bon nombre d’observateurs dénoncent l’inefficacité et le manque de résultats de la part des gouverneurs de région. À chaque déplacement du président Andry Rajoelina dans les régions, les inaugurations sont généralement axées sur les projets réalisés par les différents ministères et le gouvernement et non par les gouvernorats. Les réalisations de ces derniers semblent se limiter à la construction des routes en pavé. Face à cette situation, les députés mettent la pression sur le président Andry Rajoelina et sur le Premier ministre Christian Ntsay en exigeant qu’ils procèdent à un remaniement des gouverneurs de région. Reste à savoir si à un an de la prochaine élection présidentielle, les deux Chefs de l’Exécutif s’aventureront à apporter ce changement qui risquerait de leur être fatal.

Davis R

- Publicité -
Jovena
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici