- Publicité -
jeudi 11 août 2022
DomicileEconomieFMFP : 300  millions Ar pour financer le projet d’INP de l’OSTIE

FMFP : 300  millions Ar pour financer le projet d’INP de l’OSTIE

« L’objectif du projet est d’améliorer la résilience des entreprises face aux effets de la pandémie », a expliqué Thierry Rabenja, le président du conseil de gestion de l’OSTIE.

Suite à un appel à projet d’Intérêt National Prioritaire (INP) lancé par le FMFP (Fonds Malgache de Formation Professionnelle), l’OSTIE ou l’Organisation Sanitaire Tananarivienne Inter-Entreprises a identifié un projet de formation des employés du secteur de la santé.

« Le FMFP, en partenariat avec l’Agence Française de Développement, avait ainsi alloué un financement s’élevant à 300 millions Ar pour mettre en œuvre ce projet en août 2021. Notre vision est de valoriser le capital humain. La santé fait partie des trois secteurs financés actuellement, après le textile et habillement ainsi que le bâtiment et travaux publics, en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 qui prévaut dans le pays. En effet, si l’on veut bien former des travailleurs, il faut que ceux-ci soient en bonne santé », a expliqué Richard Rakotovao, expert en formation au sein de cette organisation à gestion privée mais partenariale, lors de la clôture de ce projet d’INP mené par l’OSTIE la semaine dernière.

720 employés formés. Ce projet vise notamment à renforcer les capacités des employés dans le secteur de la santé face aux contextes de maladies émergentes en réponse à la pandémie de Covid-19, aux maladies chroniques et non transmissibles ainsi que de la sédentarité qui est à l’origine de l’augmentation des cas parmi les travailleurs. La sécurité et la santé au travail et l’amélioration du bien-être des travailleurs pour la relance de la productivité post-pandémie, ne sont pas en reste. « Grâce à la mise en œuvre de ce projet d’Intérêt National Prioritaire, 720 employés issus de 50 centres de santé privés qui sont éparpillés dans cinq régions, à savoir, Analamanga, Vakinankaratra, Haute Matsiatra, Boeny et Atsinanana, ont été formés. Parmi ceux-ci, 508 travailleurs sont des femmes tandis que les 212 autres sont des hommes. En outre, plus de la moitié des bénéficiaires de cette formation avaient moins de 40 ans. L’objectif consiste à promouvoir la protection sanitaire des travailleurs tout en améliorant la résilience des entreprises face aux effets de la pandémie et bien d’autres maladies émergentes ou chroniques et non transmissibles. Ce qui permettra également de préparer la relance économique post Covid-19 dans ces trois secteurs à forte capacité de développement », a soulevé Thierry Rabenja, le président du conseil de gestion de l’OSTIE.

Besoins très importants. Il faut savoir que ces 720 employés du secteur de la santé ont en même temps bénéficié des formations en matière de communication, de leadership participatif et du bien-être au travail. Au terme de ce projet, les formateurs ont émis des recommandations telle que l’augmentation des séances de formations face aux besoins très importants identifiés dans les cinq régions d’intervention. Le renforcement du partenariat entre les différents acteurs du secteur de la santé et le FMFP s’impose également. 

Navalona R.

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici