- Publicité -
mercredi 10 août 2022
DomicilePolitiquePrix du carburant : Augmentation attendue cette semaine

Prix du carburant : Augmentation attendue cette semaine

Bras de fer intense entre l’Etat et les pétroliers à propos de la hausse des prix du carburant. Cela fait maintenant environ deux semaines que les négociations sont en cours. Le président Andry Rajoelina lui-même mène les pourparlers. En effet, le Chef de l’Etat est conscient de l’enjeu et des répercussions que la hausse des prix pourrait engendrer sur le social de la population. Après l’annonce de l’augmentation, on constate qu’un vent de panique s’installe déjà au sein de la société. Quoiqu’il en soit, les ménages doivent se préparer car une hausse des prix du carburant est incontournable. De source bien informée, l’annonce de l’augmentation devrait avoir lieu incessamment et les nouveaux prix à la pompe seront connus dans le courant de ce mois de juillet. « Peut-être même cette semaine », a-t-on laissé entendre. D’après les indiscrétions, le prix de l’essence pourrait avoisiner 6 500 ariary. Pour rappel : le prix actuel est de 4 100 ariary. Il convient de noter que dans les autres pays, comme la France, le prix du gazole est de 2,11 euros, soit environ 9 000 ariary. Force est de rappeler que la dernière hausse des prix du carburant à Madagascar remonte au mois de juin 2019. Et ce, même si depuis, le prix du baril a doublé. En effet, le gouvernement malgache a toujours subventionné les opérateurs pétroliers pour éviter l’augmentation. Mais avec le conflit en Ukraine, cette fois-ci, la hausse des prix du carburant est inévitable. Le gouvernement tente simplement de limiter les dégâts et de faire en sorte que les répercussions ne fassent pas trop mal aux ménages.

Vérité des prix. En tout cas, ce qui est sûr c’est que la vérité des prix ne sera pas appliquée à Madagascar. Comme à l’accoutumée, l’Etat va subventionner le secteur. Il convient aussi de noter que cette hausse des prix du carburant et l’inflation grandissante ne concernent pas uniquement la Grande île. Dans d’autres pays, comme l’Espagne par exemple, le taux d’inflation est de 10,2% au mois de juin. Il s’agirait du niveau le plus élevé depuis 37 ans selon l’Institut National de la Statistique espagnole. Au Zimbabwe, la Banque centrale vient de relever son principal taux directeur à 200%. Pour nos voisins mauriciens, le taux d’inflation est estimé à 10,7%. Les Mauriciens ont même menacé de descendre dans la rue face à cette inflation galopante. Même situation au Maroc et en Equateur qui subissent plusieurs augmentations des prix du carburant en l’espace de quelques mois. Pour ce qui est de Madagascar, l’inflation que pourrait engendrer une hausse des prix du carburant risquerait de porter atteinte à la paix sociale et déstabiliser le régime Rajoelina malgré les efforts fournis, actuellement, par nos dirigeants pour défendre les intérêts de la population.

Davis R

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici