- Publicité -
mercredi 10 août 2022
DomicileSociétéEpidémiologie de terrain frontline : Trois mois de formation pour 20 participants de...

Epidémiologie de terrain frontline : Trois mois de formation pour 20 participants de la 1ère cohorte

Les participants à la première cohorte d’une formation.

Une formation destinée aux professionnels en santé humaine et animale impliqués dans la surveillance, les investigations et les riposte aux maladies humaines et animales, se tient depuis hier à Antananarivo. 

Vingt participants sur la ligne de départ. Des professionnels en santé humaine et animale qui suivront durant trois mois, une formation en épidémiologie de terrain, proposée par le Ministère de la Santé Publique en partenariat avec le Réseau Africain de Formation en Épidémiologie de Terrain (AFENET – African Field Epidemiology Network) et le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Cette formation, conçue suivant le concept One Health incluant la santé humaine, la santé animale et les écosystèmes, fait partie du programme de formation dont l’élaboration a bénéficié de l’expertise de CDC Atlanta et AFENET. Il prévoit de former 60 agents répartis en trois cohortes, en matière de pratique sur terrain de l’épidémiologie, de la surveillance et de la gestion des alertes au niveau des structures régionales et périphériques.

La formation est axée sur le dépistage et la riposte aux maladies et aux événements de santé publique d’importance majeure. C’est dans ce cadre que les participants apprennent et pratiquent les compétences fondamentales utilisées dans la surveillance de première ligne (frontline). Au terme de la formation, ils auront acquis les notions de base pour améliorer la qualité des données de surveillance épidémiologique et leur capacité de compilation et d’analyse. Ils seront, en outre, capables de suivre en temps réel l’évolution de la tendance des indicateurs de surveillance de l’état de santé de la communauté, pour détecter le plus précocement possible les menaces de survenue d’épidémie. Et enfin, ils pourront mener des investigations épidémiologiques de manière autonome dans leurs zones d’intervention, en cas d’alertes, signaux ou tendances anormales des indicateurs de surveillance.

Cette formation contribuera ainsi à améliorer les systèmes de santé en termes de veille sanitaire, de surveillance et de riposte aux épidémies.

Hanitra R.

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici