- Publicité -
MG
jeudi 18 août 2022
- Publicité -
DomicileVisionTension perceptible sur le plan politique

Tension perceptible sur le plan politique

Le microcosme politique est en train de bouillonner. Le pouvoir est gêné par les problèmes rencontrés par la population dans sa vie de tous les jours et l’opposition en profite pour asseoir sa notoriété. Dans ce contexte, on constate des échanges verbaux plutôt musclés entre les deux parties, mais la majorité des citoyens reste plutôt perplexe devant ce spectacle politique et paraît indifférente à ces joutes verbales. Pour le moment, ce sont surtout des soucis d’ordre matériel qui occupent leurs pensées : la hausse du prix de l’essence en vue, les problèmes de délestage ou l’inflation galopante  sont bien réels.

Tension perceptible sur le plan politique

Le pouvoir en place se trouve en posture délicate à cause des problèmes sociaux qui se multiplient. Il est la cible de toutes les critiques et il peut difficilement se défendre car la population subit de plein fouet cette crise qui ne peut être jugulée. C’est dans ce contexte que s’est tenue la célébration du 20e anniversaire du parti Tiako Madagascar qui fut l’occasion pour ses membres d’affirmer leur présence politique. Le président fondateur a eu beau jeu de distiller les remarques caustiques à l’égard du régime en place et dire sa volonté de revenir au pouvoir. Les réactions de partisans du pouvoir ont été enregistrées. L’ancien président a subi un tir groupé de ses adversaires, montrant qu’il peut perturber le jeu politique actuel. On sent que l’opposition, dont il est l’un des leaders, peut gêner le pouvoir qui est en butte à de multiples difficultés actuellement. C’est une offensive qu’elle se prépare à mener pour désarçonner le pouvoir. La population entend ce qui est dit et elle reste dans l’expectative car elle est beaucoup plus préoccupée par les tracas du quotidien. Mais elle peut porter une oreille attentive à ces propos si des solutions à ses problèmes ne sont pas trouvées. Les semaines, voire les mois à venir, risquent d’être décisifs sur le plan social.

Patrice RABE

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Il faut être amnésique pour oublier ce que Ravalomanana avait fait durant son mandat, lui qui aime régner sans partage, totalitaire, autoritaire et j’en passe. Car soit disant il y a le RMDM, mais les gens issues de ce groupement ou mouvement politique (c’est selon), ne peut-il pas présenter quelqu’un afin de briguer la haute magistrature ? La réponse est « non », car personne n’ose défier, contrarié Ravalo ou bien même se mettre à travers son chemin, car tout le monde savent les conséquences.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici