- Publicité -
MG
mercredi 17 août 2022
- Publicité -
DomicileSociétéÉducation de qualité : Madagascar représenté au Forum politique de haut niveau à...

Éducation de qualité : Madagascar représenté au Forum politique de haut niveau à New York

Marie Michelle Sahondrarimalala lors de sa prise de parole durant ce forum.

Les progrès et les défis à relever pour renforcer l’accès à une éducation de qualité sont mis en relief durant le forum politique de haut niveau pour le développement durable qui se tient à New York.

Le forum politique de Haut Niveau se déroule actuellement à New York et prendra fin le 15 juillet. Le thème porte sur la reconstruction suite à la pandémie de coronavirus, en parallèle de la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable. Madagascar y participe par le biais de la ministre de l’Education nationale (MEN), Marie Michelle Sahondrarimalala. Sa prise de parole se focalisait sur l’importance de l’éducation de qualité pour la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) où elle n’a pas manqué d’exposer le cas de Madagascar. Mais pour en arriver là, le chemin a été long et parsemé d’embûches en raison de la crise alimentaire ou encore les cyclones qui ont endommagé 8 528 salles de classe cette année. Malgré ces obstacles, l’Etat a mobilisé des efforts pour rehausser la qualité de l’éducation, selon Marie Michelle Sahondrarimalala. « Des efforts et des réformes ont été initiés sous différentes dimensions dans l’éducation notamment le renforcement de la déconcentration, la décentralisation, la communautarisation de la gestion éducative ou encore la gestion des caisses-écoles de l’Etat par les associations des parents. Il y a également le financement public à hauteur de 20% à travers les caisses-écoles et les cantines scolaires jusqu’au lycée sous-forme de cash transferts et la dotation de kits scolaires pour alléger les charges parentales, les subventions à l’enseignement privé, la prise en charge par l’Etat des impôts des écoles privées », argue-t-elle.

Écart. Alertant que des millions d’enfants ne fréquentent plus l’école, le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le Sommet sur la transformation de l’éducation a déploré la persistance des fossés en matière de financement dans l’éducation, relevant notamment que les pays riches investissent 8 500 dollars par an et par élève, comparé à 1 000 dollars pour les pays à moyen revenu , 250 dollars pour les pays à bas revenu et moins de 5 dollars pour les pays les plus pauvres. Après avoir prévenu que cet écart « perpétue les inégalités » et rappelé que les investissements dans l’éducation sont les investissements les plus rentables, Leonardo Garnie a expliqué que le Sommet sur la transformation de l’éducation qui se déroulera en septembre vise à mobiliser l’ambition politique, les actions, les solutions et la solidarité pour transformer l’éducation, récupérer les pertes d’apprentissage liées à la pandémie et réinventer les systèmes éducatifs. 

Narindra Rakotobe

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici