- Publicité -
lundi 15 août 2022
- Publicité -
MG
DomicileÀ lireIDA-20 : Le PM Christian Ntsay à Dakar

IDA-20 : Le PM Christian Ntsay à Dakar

Le Premier ministre Christian Ntsay et les chefs d’États africains à Dakar.

La Grande île est bien présente à Dakar, Sénégal, pour la réunion des dirigeants africains dans le cadre de la mise en œuvre de l’Association internationale de développement (IDA 20).

Le Premier ministre Christian Ntsay a représenté Madagascar au sommet des Chefs d’Etat organisé par le président sénégalais Macky Sall à Dakar, hier, en remplaçant le président Andry Rajoelina. En effet, face aux révisions apportées par la Banque mondiale sur l’octroi de l’IDA 20, les chefs d’États africains se sont réunis pour voir ce qui est primordial pour le développement de l’Afrique, a-t-on indiqué. Ainsi, 13 chefs d’États africains se trouvent dans la capitale sénégalaise.

L’année dernière, lors d’un sommet similaire tenu à Abidjan, Côte d’Ivoire, les chefs d’État africains avaient déjà pleinement soutenu les priorités et l’enveloppe financière d’IDA-20. En fait, IDA-20 est un processus avancé par la Banque mondiale pour aider les pays les plus pauvres du monde à surmonter la crise de la Covid-19. Le cycle de l’IDA-20 couvre la période allant du 1er juillet 2022 au 30 juin 2025. En s’appuyant sur l’expertise de la Banque mondiale et de sa présence dans les pays, dans le but d’obtenir des résultats durables au bénéfice des populations africaines, les dirigeants et responsables de la mise en œuvre des projets étaient invités à exploiter pleinement le programme de l’IDA-20.

39/74. Le plus grand nombre des pays bénéficiaires de l’IDA 20 se trouve en Afrique. En effet, 39 pays sur les 74 sont africains et Madagascar en fait partie. Si le thème de l’IDA 20 est « Mieux reconstruire après la crise : pour un avenir vert, résilient et inclusif », le sommet qui se déroule à Dakar est surtout centralisé sur les questions concernant l’énergie, l’autosuffisance alimentaire mais surtout la riposte à la conjoncture internationale par les pays africains. Cet événement était l’occasion de conforter la position de la Banque mondiale, et en particulier de l’IDA, au cœur des efforts déployés par l’Afrique pour gérer et surmonter les multiples crises auxquelles elle doit faire face.

 Les chefs d’État confirmeront leur engagement en faveur d’une reprise vigoureuse en Afrique après la période de crise de la Covid-19 avec ses conséquences. Depuis sa création en 1960, l’IDA a fourni près de 458 milliards de dollars pour financer des investissements dans 114 pays dont Madagascar.

Recueillis par Julien R.

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

  1. Et c’est quoi le résultat …depuis toutes ces décennies et au terme des milliards gracieusement offerts ?
    L’asservissement des dirigeants africains , le maintien de l’Afrique en état de non développement , et de réserves de richesses naturelles pour la poursuite de la croissance des pays du Nord .
    Christian Ntsay : figuration !
    What else !?

  2. Oui, nous avons besoin de comprendre…même si nous sommes impuissants à changer le cours des choses .
    Des milliards sont déversés sur Madagascar . Et le pauvres sont plus pauvres chaque jour . Et les voleurs en col blancs continuent à parader, ventres rebondis et sourires satisfaits.
    Pourquoi les cerveau makagasy ne dènoncent-ils pas la mascarade des tenants du pouvoir et l’agonie des populations ( urbaine , rurale, diaspora, ) ?
    Madagascar; un Titanic : une réalité déniée (La pauvreté des gens- la prostitution / corruption élevée au rang de règle fondamentale, le séparatisme ethnique…et la corruptibilité des élites.. .) et le degré d’ignorance et d’incompétence avéré de ka présidence …) .
    Gâchis : le contraire de tout cela est largement atteignable , possible , souhaitable , souhaité .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici