- Publicité -
mercredi 10 août 2022
DomicileFaits-DiversAeroport International “Ravinala Aiports” Terminal C, un bijou au bout de la...

Aeroport International “Ravinala Aiports” Terminal C, un bijou au bout de la piste

Le nouvel aéroport international, dénommé “Terminal C”, a commencé à fonctionner discrètement dès 2021. En ce moment, huit compagnies aériennes desservent l’aéroport malgache.
Quand un avion étranger se pose sur le tarmac, un flot de touristes, entre 300 et 400, débarque. Ils se précipitent rapidement au « hall d’arrivée » pour remplir les formalités d’usage et récupérer leurs bagages. Selon plusieurs passagers du vol Paris-Antananarivo MD 51 du 17 juin, la femme chargée d’encaisser la taxe des visa d’étrangers, sait jouer la comédie. Comme le visa coûte 35 euros, le passager est obligé d’arborer deux billets de 20 euros. En encaissant la taxe, la femme à la caisse essaie de dévier l’attention du payeur, et réclame plus, affirmant au passager qu’il n’a « donné qu’un seul billet de 20 ». Après quoi, cette audacieuse femme dit tout simplement « excusez-moi, je n’ai pas encore de monnaie pour vous rendre les 5 euros ». Ce faisant, elle peut soutirer plusieurs euros, à l’arrivée de chaque vol sans « rien voler ». Plusieurs victimes pourraient en témoigner. Seules les oreilles des familles, venues accueillir ou ramener leurs proches ont tout entendu. Pour éviter de telles mésaventures, 110 caméras de surveillance suivent les faits et gestes de chaque passager. D’autres dispositifs de sécurité et de conformité de normes, ont permis à Ravinala Airports, d’acquérir la certification ISO 9001 et 14001, marque permettant aux partenaires de faire confiance à l’aéroport International d’Ivato. Coût de l’investissement: 23 millions d’euros, à amortir en une trentaine d’années.
Faille et couac. Malgré ces yeux invisibles, ces dispositifs de sécurité et un personnel ayant passé des dizaines de formations, les halls d’arrivée et de départ restent le théâtre de drames et de surprises. Au départ, des jeunes tortues sont découvertes et confisquées, prohibées à l’exportation. Les trafiquants sont capables d’introduire des lingots d’or dans leur corps, mais qui sont tout de suite détectés par le « portique », même si vous êtes tous nus.
Les caméras peuvent-elles détecter de telles failles ? Il appartient aux responsables de Ravinala Airports, d’arrêter ces mauvaises manies qui peuvent ternir l’image de ce terminal tout beau, tout neuf, et révéler une mauvaise réputation de ce nouveau bijou qui doit faire, certainement, la fierté de Madagascar.
Charles RAZA

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici