- Publicité -
mardi 9 août 2022
DomicileVisionDes discussions houleuses à venir

Des discussions houleuses à venir

Deux jours après la décision prise par les autorités d’afficher les nouveaux prix du carburant, un calme apparent semble régner. La population semble s’être résignée à cette augmentation qui était inéluctable et qui a été précédée d’une longue préparation psychologique. Tout le monde l’accepte avec une certaine fatalité, mais on attend de voir comment l’État va agir pour amortir ses conséquences au niveau économique et par ricochet au niveau social. L’accord conclu avec les dirigeants de l’UCTU ne fait pas l’unanimité de ses membres et on sent que la zizanie s’est installée au sein de l’organisation. Le transport régional est en train de prendre ses propres décisions et de fixer ses tarifs comme bon lui semble.

Des discussions houleuses à venir

L’État est loin d’avoir réussi à mettre fin à l’effervescence qui règne dans le milieu et qui risque de s’étendre à tous les secteurs de la société. L’accord conclu après d’âpres discussions par les dirigeants de l’association des transporteurs urbains aurait pu apparaître comme un véritable tour de force des négociateurs. La fixation du ticket à 600 ariary est un moindre mal pour les usagers, mais à voir la réaction de certains propriétaires de taxi-be, la situation est plutôt critique. Certaines coopératives ont refusé d’envoyer leurs voitures sur les lignes habituelles. Les promesses de subvention faites par les responsables étatiques ne semblent pas avoir convaincu tout le monde et en particulier la base. On ne sait pas quelle sera la suite des événements et quelle tournure prendra ce mouvement de fronde qui est en train de prendre corps. La population est dans l’expectative. Les usagers des transports en commun, tout en ne prenant pas partie, voudraient que la situation soit  débloquée d’une manière ou d’une autre. Ce problème des transporteurs n’est que le début d’autres conflits qui vont certainement voir le jour. Tous les autres secteurs sont à l’affût des décisions que l’État va prendre à leur sujet. On n’est qu’au début d’une longue série de discussions houleuses entre nos dirigeants et les représentants de la société.

Patrice RABE

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici