- Publicité -
lundi 8 août 2022
DomicilePolitiqueMarche pacifique contre la corruption

Marche pacifique contre la corruption

Élection. Dans le cadre de la Journée africaine de lutte contre la corruption
Transparency International – Initiative Madagascar (TI-MG) a démarré
sa campagne contre la corruption électorale le 11 juillet dernier.

Manifestation contre la corruption lors des élections.

Une cinquantaine de jeunes militants et volontaires ont participé ce jour à une marche pacifique pour l’intégrité politique, le long du lac Anosy, Antananarivo. Brandissant pancartes et banderoles et scandant des slogans, les participants à cette marche pacifique ont sensibilisé les citoyens sur les dangers de la corruption électorale pour la démocratie et la sincérité des élections.
« À la veille de l’année électorale 2023, il est temps d’interpeller l’opinion publique quant aux dangers auxquels Madagascar est exposé quand l’origine des fonds de campagne est opaque, et quand leur circuit reste intraçable. Il est en effet possible qu’un candidat utilise des fonds d’origine criminelle ; et le fait qu’il utilise ensuite ces mêmes fonds pour graisser la machine électorale à ses fins et pour acheter les voix des électeurs par diverses donations, détruit tout espoir de démocratie. Pire encore, il rend tous ceux qui ont bénéficié de près ou de loin de ces fonds complices de son iniquité, et hypothèque déjà son éventuel mandat, car il faudra bien qu’il rétribue ses sponsors occultes d’une manière ou d’une autre. Il n’est dès lors pas étonnant que les dirigeants qui se succèdent servent leurs intérêts et ceux de leurs sponsors au lieu de servir la population. Il est temps de préparer l’électorat quant à l’importance cruciale d’un choix éclairé et citoyen, loin des méthodes faciles, infantilisantes et corruptrices impliquant des montants faramineux de source douteuse », explique Dr Ketakandriana Rafitoson, directrice exécutive de TI-MG, lors de la marche pacifique à Anosy.
Campagne. L’association dénonce ainsi les pratiques courantes lors des campagnes électorales malgaches : distribution de t-shirts et de divers ustensiles, animations récréatives, carnavals, achats de voix et surtout la mobilisation de fonds aux origines non-révélées, rappelant qu’à ce jour, les sources de financement des campagnes des divers candidats en lice aux dernières élections restent inconnues. Cette campagne de lutte contre la corruption électorale démarrée aujourd’hui par TI-MG s’étendra progressivement vers d’autres provinces et se décline en plusieurs formats avant, pendant et après les élections.
Proposition de réformes. À titre de rappel, à travers le projet CEPIA, TI-MG a organisé une consultation des partis politiques et des organisations de la société civile des six provinces de Madagascar et un audit juridique en vue de formuler une proposition de réforme des lois électorales en faveur du plafonnement des fonds de campagne et de la transparence des financements politiques. « Les dernières élections ont prouvé à quel point certains partis et candidats sont capables de mobiliser des moyens titanesques lors de leurs campagnes, sans se soucier des questions de transparence et de légalité. Cet état de fait est facilité par les vides et lacunes juridiques, par la non-application et le non-respect des lois et des sanctions qui y sont prévues, et par l’indifférence de la majorité des candidats envers les principes liés à l’intégrité politique. Le plafonnement des fonds de campagne est un moyen de limiter ces débordements financiers, portes ouvertes à la corruption, de lutter contre la capture de l’État par les intérêts privés et tout simplement d’assainir le processus démocratique », rappelle la directrice exécutive de TI-MG.

- Publicité -
Jovena
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Démarche courageuse , pieuse, vaine .
    Quand on est étranger, ce qui choque , c’est la mise en avant de la prédisposition mentale malagasy à l’aliénation , à la vente de son corps et de ses valeurs ( lorsqu’elles existent ) . Le message premier : entièrement à votre service ! Le pourquoi des retraités français en short et sandales !
    Les Malagasy n’ont plus aucune fierté . D’ailleurs, bien peu nombreux ceux qui en connaissent de Moramanga 1947 !

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici