- Publicité -
MG
mercredi 17 août 2022
- Publicité -
DomicileSociétéDigitalisation : Début de l’utilisation des cartes numériques pour les marchands

Digitalisation : Début de l’utilisation des cartes numériques pour les marchands

Naina Andriantsitohaina a souligné qu’il s’agit bien d’un projet de digitalisation et non de privatisation.

Le paiement des tickets de marché se fera par le biais d’une carte numérique. Dans un premier temps, ce seront les marchands auprès du marché communal Pochard qui en seront les bénéficiaires.

Des avancées. Désormais, les marchands utiliseront des cartes numériques pour le paiement des taxes communales. C’est le premier magistrat de la ville d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina en personne qui a fait le déplacement au marché communal Pochard pour expliquer aux marchands l’utilisation de cette carte numérique ainsi que ses avantages. Il a également profité de cette occasion pour mettre les points sur les “i” concernant le flou qui règne autour de ce sujet. Il a ainsi expliqué aux marchands qu’il s’agit d’une digitalisation et non d’une privatisation. Il a également fait savoir que l’augmentation de la taxe n’est pas envisagée pour les deux années à venir et elle sera maintenue à 500 ariary par jour. « L’utilisation des cartes numériques protègera les marchands contre les mafias et la corruption car il n’y aura plus de manipulation de cash », argue-t-il. Il a ainsi incité les marchands à ne pas se laisser distraire par les fausses informations et les profiteurs qui ne ratent pas les occasions pour semer le trouble par rapport à la mise en œuvre de ce projet.

Technologies. Dans un premier temps, ce sont les 3 400 marchands enregistrés auprès de ce marché communal qui en seront les bénéficiaires mais ce projet profitera également aux autres marchands. Des responsables auprès de la CUA sont déjà présents sur le terrain pour faciliter la manipulation de cet outil à la pointe de la technologie. Certains marchands contestent l’utilisation de la carte numérique. Pas plus tard que mardi dernier, les représentants de l’association des marchands se sont réunis à Analakely pour contester la privatisation de la gestion de marchés. Ils iront même jusqu’à revendiquer la dissolution de la Société municipale de gestion digitale (SMGD). Nombreux sont ceux qui n’arrivent pas à faire la distinction entre la privatisation et la digitalisation.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici