- Publicité -
vendredi 12 août 2022
DomicileEconomiePêche et aquaculture artisanales : Forte contribution à la sécurité alimentaire

Pêche et aquaculture artisanales : Forte contribution à la sécurité alimentaire

Lors de la célébration de l’Année Internationale de la Pêche et de l’Aquaculture Artisanale à Ambositra.

Les secteurs de la pêche à petite échelle, de la pêche continentale et de la pisciculture ont été, depuis, marginalisés.

Pourtant, elles revêtent une diversité singulière et une importance capitale aussi bien pour la population que pour l’économie. À titre d’illustration, « cette pêche et l´aquaculture artisanales ont une forte contribution à la sécurité alimentaire, à l´amélioration de la nutrition et à l’éradication de la pauvreté. L’exploitation durable des ressources naturelles n’est pas en reste ». Le ministre de la Pêche et de l’Économie Bleue, Mahatanty Paubert, l’a évoqué lors de la célébration de l’Année Internationale de la Pêche et de l’Aquaculture Artisanales 2022 (AIPAA 2022), qui s’est déroulée tout récemment à Ambositra, dans la région Amoron’i Mania.

Dialogue. « À petite échelle, une grande valeur » étant le thème retenu à cette occasion. Le ministère de tutelle ne ménage pas ses efforts pour informer et sensibiliser le grand public sur l’importance de cette petite pêche et l’aquaculture artisanale. En outre, le dialogue et la collaboration entre les petits pêcheurs, les personnes travaillant dans le secteur : Pêches, les gouvernements et d’autres partenaires de la chaîne de valeur, sont encouragés dans le cadre de cet événement. Ces acteurs ont également bénéficié d’un renforcement de capacité d’autant plus qu’il contribue pleinement à l’amélioration de la durabilité des secteurs de la pêche et de l’aquaculture, tout en favorisant le développement social et le bien-être pour la population.

Potentialité. Toujours dans le cadre de la célébration de cette AIPAA, des séances de conférences-débats ont été organisées sur le rôle du secteur petite pêche et pisciculture dans la gestion durable des ressources. Les problèmes rencontrés pendant l’exploitation sont évoqués et soutenus par des témoignages dans le cadre d’une séance ouverte. Une exposition-vente de produits des pêches par les associations des pêcheurs de la région, a également eu lieu, sans oublier les concours de la plus grosse carpe et du plus gros tilapia issus de la pisciculture ainsi que du plus bel étang de pisciculture. Il est à noter que la région Amoron’i Mania a été choisie pour accueillir l’événement, compte tenu de sa potentialité en lac et eau douce couvrant une superficie de 150 ha et du nombre élevé de pisciculteurs atteignant 2 000 personnes. Des ressources qui méritent d’être mises en valeur.

Navalona R.

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Une occasion manquée d’évoquer le sort de la SECREN et les engagements du ministre de l’Economie Bleue …
    Bleue…comme la misère !

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici