- Publicité -
dimanche 7 août 2022
DomicileCultureConcert : Makua Tour bientôt à Tana

Concert : Makua Tour bientôt à Tana

Denise (à gauche) et Shyn en chef de file de Makua Tour.

L’un des concerts les plus attendus cette année, que ce soit par les fans que par les observateurs du milieu musical national, est celui du 30 octobre avec Makua Tour au Palais des Sports de Mahamasina. Si sur les réseaux sociaux, Shyn, Denise et leurs protégés n’ont plus rien à prouver. S’attaquer à une scène, qui a déjà vu défiler des Tianjama, Mahaleo, Njakatiana, AmbondronA… des ténors donc, c’est autre chose. Un genre de spectacle où il y a eu un avant et un après. Puisque la valeur musicale, comme la justesse technique, prestation scénique… sera décryptée.

Makua Tour rassemblera le chef de file Shyn, Denise, Boy Black, Shadow Bangz, Joyce Mena Makoa et Lion Hill. Pour les fans de variétés de l’époque « radio-cassette » et CD, ces noms peuvent prêter à confusion.

Pour ainsi dire, ils représentent la force de la musique urbaine malgache maintenant. Depuis des années maintenant, Toamasina est devenue la capitale de la musique contemporaine malgache.

Shyn, en gourou musical de cette bande, a réussi ce que peu d’artistes ont réussi depuis des décennies. Internationaliser sa musique, tandis que Denise a porté jusqu’aux portes des grands studios et artistes américains le style malgache.

Tour à tour, Boy Black, avec « Tsy hitambarako » a rassemblé tout un pays sur un titre. Lion Hill, avec « Coco » en featuring avec Chriso, a aussi réussi le même exploit. Joyce Mena Makoa et Shadow Bangz ne font pas pâle figure non plus.

Bien que l’événement soit encore assez éloigné dans le calendrier, il mérite d’être mentionné. Un Palais des Sports à guichets fermés prouverait que Toamasina est bel et bien le roi de la musique urbaine malgache.

La trame de fond n’est pas culturelle, mais plutôt économique. Avec l’installation de la société Sherritt, la ville a été le théâtre d’un « melting pot » et d’un brassage des groupes humains malgaches sans précédent. Les contacts ont généré des attentes autant que de la créativité.

Pour preuve, le Grand Port a vu la naissance de groupes de métal les plus prometteurs actuellement. Avec une culture musicale séculaire, depuis les Rakotozafy, les Kaïamba… Shyn n’a fait que reprendre le flambeau.

Maminirina Rado

- Publicité -
Jovena
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

Agenda culturel

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici