- Publicité -
MG
vendredi 19 août 2022
- Publicité -
DomicileEconomieReboisement : Un taux de réalisation de 66% en six mois

Reboisement : Un taux de réalisation de 66% en six mois

La ministre Marie-Orléa Vina continue son raid pour le reboisement.

Le processus de reverdissement de Madagascar se réalise avec des résultats plutôt encourageants. En six mois, exactement 48 571 Ha de terrains ont été reboisés sur un objectif annuel de 75 000 ha. Ce qui donne un taux de réalisation de 66% pour le premier semestre 2022.

Selon le bilan donné par le ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) les 12 054,3 ha reboisés sont des mangroves, contre 36 516,6 ha de forêts en surface terrestre.

Grande mobilisation

Des résultats encourageants qui motivent encore plus la ministre Marie-Orléa Vina qui multiplie les descentes sur terrain pour réaliser des campagnes de reboisement avec les communautés locales. Le 9 juillet dernier, elle était dans le district de Farafangana pour effectuer le reboisement d’une surface totale de 30 ha dans la réserve naturelle de Bemelo et de la réserve spéciale de Manombo. Au total 20 000 plants de « voapaky » de « sagnira » de « hintsy » et de « ramy » des arbres typiques de cette région ont été mis en terre. Une campagne d’envergure réalisée avec la population locale ainsi que élus et autorités décentralisées de la région Atsimo-Atsinanana. Une grande mobilisation pour la bonne cause puisque 950 personnes ont participé à cette campagne durant laquelle la ministre Marie-Orléa Vina a réitéré sa volonté de continuer à œuvrer pour réaliser le Velirano N° 10 pour le reverdissement de Madagascar. Notons que ce reboisement, malgré la date apparemment tardive, est encore techniquement réalisable dans la mesure où cette région dispose d’une pluviométrie suffisante jusqu’au mois de septembre. D’ailleurs, les mangroves peuvent être reboisées toute l’année.

« Dinam-pokonolona »

Pour assurer une bonne survie des jeunes plants, un « dinam-pokonolona » a été initié pour la protection des zones forestières de la région Atsimo-Atsinanana. Une initiative qui arrive à point nommé quand on sait que cette région totalise une couverture forestière de 420 000 ha à protéger. La ministre de l’Environnement et du Développement durable a également profité de cette occasion pour visiter la nouvelle aire protégée Agnalazaha, gérée en partenariat avec Missouri Botanical Garden. Une expérimentation sur le système « goutte-à-goutte » spécifique dans les régions à climat sec ou à faible pluviométrie s’effectue dans cette région. Marie-Orléa Vina a clôturé cette mission par la visite de la réserve naturelle de Manombo. En somme, les initiatives pour la protection de l’environnement se renforcent. Et ce, avec l’appui de la communauté des bailleurs partenaires techniques et financiers. Sur ce point, d’ailleurs, le gouvernement malgache a élevé au grade Chevalier de l’ordre national, Mickaela Braun, directrice du Programme d’Appui à la Gestion de l’Environnement (PAGE/GIZ) à Madagascar. Cette dernière va quitter Madagascar après de bons et loyaux services durant son mandat de 2018 à 2022. Elle a notamment œuvré dans la mise en place de la stratégie de riposte contre les effets du changement climatique. La décoration a été remise par la ministre Marie-Orléa Vina.

R.Edmond.

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Oui mais on continue à planter des eucalyptus pendant que de l’autre côté on coupe des bois de roses, des Ébènes, des palissandres !!
    Le patrimoine s’appeuvris !!!

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici