- Publicité -
mercredi 10 août 2022
DomicileEconomieFinances publiques : La Demande d’Autorisation d’Engagement intégrée dans le SIIGFP

Finances publiques : La Demande d’Autorisation d’Engagement intégrée dans le SIIGFP

La ministre de l’Economie et des Finances Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison a présidé la cérémonie de lancement de la DAE dans le SIIGFP, hier à Anosy

La modernisation de la gestion des finances publiques se poursuit. Une autre étape vient d’être franchie avec le lancement officiel du module « Demande d’Autorisation d’Engagement » (DAE) sur le Système intégré Informatisé de Gestion des Finances Publiques (SIIGFP).

Le SIIGFP rappelons-le est un outil informatique mis en place par le ministère de l’Economie et des Finances, à travers la Direction Générale des Finances et des Affaires Générales (DGFAG) pour gérer efficacement et avec transparence les deniers publics.

Diverses étapes

Il permet notamment de digitaliser et de rationaliser les processus budgétaires en accélérant le traitement des actions liées aux dépenses. Rendant ainsi plus facile et plus rigoureux le contrôle des budgets en simplifiant le travail des ordonnateurs, des contrôleurs financiers, des comptables ainsi que des gestionnaires métiers. Il s’agit, en somme, de moderniser l’administration et contribuer à la performance de l’exécution budgétaire en général et dans la mise en œuvre du Projet d’Investissement Public (PIP) en particulier. L’intégration de la DAE dans le SIIGFP a connu diverses étapes de consultation, de mises à jour et de validations. Comme son déploiement est actuellement effectif, une cérémonie de lancement officiel s’est tenue, hier dans la grande salle de l’immeuble Plan Anosy, en présence de représentants de plusieurs entités dont la présidence, la primature, ainsi que des ministres et secrétaires généraux. Sans oublier les représentants des partenaires techniques et financiers et ceux des Établissements Publics Nationaux (EPN).

Simulation

Ce lancement officiel a notamment permis d’informer toutes les parties prenantes que ce soit les usagers directs, en l’occurrence les ordonnateurs, les ministres, le vérificateur auprès de la Primature, le vérificateur auprès de la Présidence… ou encore les bénéficiaires du système, sur son utilité et ses avantages. Les avaantages sont entre autres que le renforcement des mesures de contrôle des dépenses publiques, et l’accélération du traitement des dossiers administratifs. Tous les ministères et institutions devront utiliser le module à compter du mois d’août prochain. Les dispositifs d’accompagnement mis en place dans le cadre de l’opérationnalisation de la DAE, à savoir la circulation d’exécution, le support d’information et d’initiation ont été remis à ces entités. Une séance de simulation liée à son utilisation a également eu lieu lors de ce lancement officiel pour les hautes autorités. À noter que ce module concerne les dépenses supérieures à 200 millions d’ariary et les transferts des subventions vers les EPN.

R.Edmond.

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici