- Publicité -
MG
mardi 16 août 2022
- Publicité -
DomicileVidéosEnseignement public : Flou autour de la gratuité des inscriptions

Enseignement public : Flou autour de la gratuité des inscriptions

L’inscription des élèves dans les établissements scolaires publics demeure gratuite.

Des établissements scolaires publics affichent déjà les frais que les parents doivent débourser pour la prochaine année scolaire. L’amalgame entre les frais d’inscription et les cotisations Fram suscite encore des débats.

Est-ce que la gratuité des inscriptions dans les établissements scolaires publics est encore maintenue ? C’est la question qui trotte dans la tête de beaucoup de parents. En effet, certains établissements placardent déjà des affiches pour communiquer aux parents les frais qu’ils doivent payer pour la prochaine année scolaire. Ces dépenses incluent entre autres les frais généraux, les cotisations pour payer les maîtres Fram ainsi que les fournitures. La somme à payer varie d’un établissement à un autre. Pour le CEG Soamandrakizay, les parents doivent débourser 55 000 ariary pour la réinscription et 65 000 ariary pour les nouveaux inscrits en classe de 6ème. Pour le CEG Ambohimanambola, la réinscription est de 65 000 ariary contre 85 000 ariary pour l’inscription. Pour ce dernier, la ministre de l’Education nationale, Marie Michelle Sahondrarimalala a déjà donné des consignes pour que les décisions prises relatives à la rentrée scolaire soient suspendues après que les informations aient été relayées sur les réseaux sociaux.

Cotisations. Pour éclaircir les doutes à ce sujet, le chef de la Circonscription scolaire (CISCO) d’Antananarivo, Lalaina Ramananantony a indiqué que l’inscription des élèves dans les établissements publics demeure gratuite. Cependant, les parents doivent payer des cotisations dont le montant sera décidé durant l’assemblée générale du FEFFI (Farimbon’ezaka ho fahombiazan’ny fanabeazana ifotony) et que chaque école publique devra avoir pour assurer la qualité de l’éducation et la bonne gouvernance de l’établissement. Ce montant dépendra des besoins de l’établissement tout en prenant en compte les salaires des enseignants non fonctionnaires si l’établissement en dispose.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici