- Publicité -
mardi 9 août 2022
DomicileÀ lireAndry Rajoelina à Mahajanga " Il y a trop de voleurs de...

Andry Rajoelina à Mahajanga  » Il y a trop de voleurs de terrains  » Gouverner c’est prévoir

C’est ce qu’a martelé le président Andry Rajoelina lors du premier jour de sa visite à Mahajanga. En effet, pendant trois jours, le Chef de l’Etat va inaugurer plusieurs  » zava-bita  » dans la Région Boeny. Hier, il a ouvert sa tournée par l’inauguration du nouveau lycée manarapenitra d’Amborovy. C’est le troisième lycée construit dans la capitale de la Région Boeny, après celui inauguré par le premier président Philibert Tsiranana en 1954, et le lycée annexe de Mangatsika construit il y a longtemps. D’une capacité d’accueil de 600 élèves, le lycée d’Amborovy dispose d’une salle informatique, d’un laboratoire et d’une infirmerie. Selon la ministre de l’Education nationale, Sahondrarimalala Marie Michelle, 931 établissements scolaires manarapenitra ont été construits et/ou en cours de construction en trois ans et demi à travers le pays, dont 15 au niveau de la Région Boeny et 5 à Mahajanga ville. Par ailleurs, 400 000 élèves bénéficient de cantines scolaires. Sur instruction du président Andry Rajoelina, 175 000 enseignants FRAM ont été recrutés en tant que fonctionnaires. 600 millions d’Ariary. C’est le coût de la construction du nouveau bâtiment du Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC) à Amborovy Mahajanga. Il s’agit du deuxième bureau opérationnel de ce genre après celui d’Ambovombe Androy. Les travaux ont été financés sur fonds propre de l’Etat Malagasy. Outre les interventions, ce bureau territorial du BNGRC assurera aussi la prévention et l’anticipation. Il est déjà équipé de divers matériels et équipements tels que des vedettes rapides, des motopompes, des vivres, des masques et d’autres équipements sanitaires, une ambulance, ainsi que des tentes entreposées. Lors de l’inauguration des nouveaux dortoirs pour les étudiants à l’Université d’Ambondrona Majunga, le président Andry Rajoelina a déclaré :  » La COVID, les cyclones et les intempéries sont passés mais tout cela ne nous ont pas empêché de travailler et construire ce nouveau bâtiment pour les jeunes étudiants de Mahajanga « .  » Cette nouvelle infrastructure est la preuve de mon amour envers les jeunes de Mahajanga, a déclaré le Chef de l’Etat. Et de rappeler au passage qu’en l’espace de trois ans, l’Etat a construit 13 nouvelles universités dans tout Madagascar, entre autres, à Antalaha, Maintirano, Morondava, Antsirabe, Fenerive Est. Il a aussi annoncé la construction prochaine d’une université à Mandritsara, Ambovombe et Ambatondrazaka. Quant à elle, la ministre Assoumacou Béatrice a appelé les jeunes universitaires de Mahajanga à préserver les nouvelles infrastructures. Lors de l’inauguration du nouveau Bureau régional de la Population à Belobaka, Mahajanga II, le président Andry Rajoelina a ordonné la restitution à la population, des terrains accaparés et qui font l’objet de litiges.  » Il y a beaucoup trop de voleurs de terrains à Madagascar « , a-t-il déclaré. Et de réitéré au passage que l’Etat va renforcer la lutte contre les réseaux mafieux derrière ces vols. A noter que ce jour, une campagne de distribution de certificats fonciers à Tsaramandroso figure au programme de cette visite du Chef de l’Etat dans la Région Boeny. Andry Rajoelina a aussi annoncé que d’ici 2023, entre 1 million à 2 millions de certificats fonciers vont être distribués à travers le pays. Ce nouveau bâtiment de la Direction régionale de la Population sera mis à la disposition des associations féminines locales pour leurs activités. Il servira aussi à dispenser des conseils et recevoir les doléances. Assurer une Administration de proximité. C’est l’objectif de toutes ces nouvelles infrastructures inaugurées à Mahajanga. À l’exemple de l’Hôtel des Finances qui abritera toutes les directions et les services du Ministère des Finances, en l’occurrence les services des impôts et finances, les soldes et pensions, les marchés publics, le bureau du contrôle financier, le service des douanes, des salles de réunion et même une salle de restauration. Les travaux de construction de ce bâtiment de deux étages comportant 66 bureaux dont 3 salles de réunion, 3 salles informatiques et 2 chambres fortes, ont été financés entièrement par l’État Malagasy. Comme à son habitude lors de ses derniers déplacements, le président Andry Rajoelina n’a pas manqué d’évoquer les négociations qu’il a mené auprès des opérateurs pétroliers pour décider des prix actuels du carburant, mais aussi les problèmes de la JIRAMA. Le Chef de l’Etat déplore les plusieurs milliards de subventions octroyées à la JIRAMA. Pourtant, 15% de la population seulement bénéficient de l’électricité. Et encore, les services sont médiocres. D’ici juin 2023, l’Etat va distribuer des kits solaires pour les 85% des Malagasy qui ne bénéficient pas de l’électricité.  » Certes nous vivons une période difficile car après la COVID-19 et les cyclones, nous devons comme tous les pays du monde, faire face aux impacts de la guerre en Ukraine, mais il est hors de question d’abandonner, ni de s’avouer vaincu. Madagascar ne hissera pas le drapeau blanc « , a déclaré Andry Rajoelina. Une manière d’afficher sa détermination.

Davis R

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

  1. des universités c’est c’est bien……et pour fournir du travail aux jeunes diplomés ? rien de rien ! Ah si des postes de vendeurs de rue ou de chaffeurs de pousse-pousse.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici