- Publicité -
samedi 13 août 2022
- Publicité -
MG
DomicileEconomieRoute de Tana : Les grands travaux achevés par le MTP

Route de Tana : Les grands travaux achevés par le MTP

Le ministère des Travaux publics (MTP) en étroite collaboration avec la région Analamanga et la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) se sont engagés à la réhabilitation des routes dans la Capitale. 

« Pour notre part, nous nous chargeons de la réfection de tous les tronçons de route ayant une dégradation avancée. Ce sont des grands travaux nécessitant la mobilisation de gros engins dont le coût n’est plus à la portée des budgets des collectivités territoriales décentralisées. En revanche, la région s’occupe des traitements des nids-de-poule en utilisant également des engins tandis que la CUA se charge des travaux d’entretien pour une meilleure durabilité de nos infrastructures routières ». Le ministre des Travaux publics, Jerry Hatrefindrazana, l’a expliqué hier lors de sa descente sur l’axe routier Anosibe-Anosipatrana, figurant sur les cinq axes routiers à réfectionner dans le cadre de la première phase du projet de réfection des routes de Tana, mené par son département ministériel. « Certes, nous avons eu un petit retard dans le cadre de l’exécution des travaux en raison des fortes intempéries survenues durant les travaux, tout en nous souciant de ne pas perturber la circulation, mais les grands travaux qu’on nous a confiés sur les cinq axes routiers à Tana, sont en général achevés », a-t-il poursuivi. 

Résilientes. Et lui de préciser qu’on ne peut pas du tout procéder au bitumage des chaussées quand il pleut étant donné que l’eau constitue son premier ennemi. « Ce qui pourrait avoir des répercussions sur la qualité des travaux de réfection. En outre, bon nombre de quartiers dans la capitale sont inondés surtout pendant la période des pluies, c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de mettre en place des structures en béton suivant les normes et qualités requises sur la plupart des grands travaux réalisés. L’objectif consiste d’ailleurs à avoir des infrastructures routières plus résilientes face aux aléas climatiques. C’est le cas, entre autres, de l’axe routier reliant Anosibe et Anosipatrana. Il en est de même pour l’axe routier desservant Jovena 67ha et le bâtiment de la SEIMAD », tient à préciser le ministre de tutelle. Parlant de la deuxième phase du projet de réfection des routes de Tana, mis en œuvre par son département ministériel en collaboration avec les collectivités territoriales décentralisées dont la région Analamanga et la CUA, il a avancé que les procédures de traitement des dossiers techniques sont en cours. « Les travaux de réhabilitation des autres axes routiers vont ainsi commencer prochainement », selon ses dires. 

Navalona R.

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici