- Publicité -
MG
mardi 16 août 2022
- Publicité -
DomicileEconomieKakehashi Madagascar : Facilitation de la connexion avec les entreprises japonaises

Kakehashi Madagascar : Facilitation de la connexion avec les entreprises japonaises

Conférence intitulée « Comment se connecter avec les entreprises japonaises », organisée samedi dernier à Ivandry par Kakehashi Madagascar.

Le Japon représente d’importantes opportunités d’affaires pour les entreprises malgaches, selon l’association Kakehashi Madagascar.

Une grande opportunité pour les entreprises malgaches qui souhaitent développer leurs activités vers l’extérieur ! Kakehashi Madagascar, l’association des bénéficiaires de bourses d’études de la JICA (Agence japonaise de coopération internationale), a organisé un atelier d’information pour soutenir les étudiants et entrepreneurs souhaitant faire des affaires avec les Japonais. Intitulé « Comment se connecter avec les entreprises japonaises », cet atelier a vu l’intervention des membres de l’association, mais également de représentants de grandes firmes japonaises qui ont présenté leurs activités et les opportunités de collaboration avec les entreprises malgaches. « Kakehashi veut dire pont. Comme son nom l’indique, cette association, créée en 2019, veut faciliter les échanges entre Madagascar et le Japon. Ayant déjà fait des études au Japon, nous pouvons partager nos expériences à ceux qui sont intéressés. Nous avons déjà organisé plusieurs événements en ligne, mais celui-ci est le premier organisé en présentiel. L’objectif est de partager les expériences, d’orienter les entrepreneurs malgaches qui veulent faire des affaires avec les Japonais, de partager des informations utiles, etc. », a expliqué Meva Wanda Randriamanarina, country manager de Kakehashi Madagascar, à lors de la conférence organisé au Trade Tower Ivandry, le 23 juillet dernier. 

Confiance. Selon les intervenants à la conférence, le premier pas pour faire du business avec les Japonais est de connaître la culture de ce pays d’Asie. « La culture japonaise reconnaît qu’il faut une relation de longue durée pour tisser un lien de confiance. Il est donc intéressant de développer des liens informels avec les Japonais, avant de faire du business avec eux. Ensuite, comme dans les autres pays d’Asie, les Japonais accordent de l’importance au langage diplomatique, surtout dans les discussions où il y a des désaccords. Un autre point important est également le respect des clients, qui doivent être tous traités de la même façon, qu’ils soient de petits ou de gros clients. Il en est de même pour les partenaires et les collaborateurs… », ont indiqué les membres de Kakehashi Madagascar. À noter que cette association travaille également en étroite collaboration avec l’AEMAJA (Association économique Madagascar-Japon), pour la promotion des relations entre les deux pays. Selon Meva Wanda Randriamanarina, le marché asiatique commence déjà à être saturé, raison pour laquelle, l’ancien Premier ministre, Shinzo Abe – assassiné il y a deux semaines – avait  initié l’ouverture vers le marché africain et lancé le programme de bourses d’études. Bref, le moment est opportun pour les entreprises malgaches qui souhaiteraient exporter au Japon ou travailler avec les entreprises japonaises.

Antsa R.

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici