- Publicité -
MG
mardi 16 août 2022
- Publicité -
DomicileEconomieCOMESA : Un atelier sur la facilitation du commerce international au Radisson Blu

COMESA : Un atelier sur la facilitation du commerce international au Radisson Blu

Les techniciens se penchent sur l’amélioration du commerce international.

Un atelier sur l’amélioration du commerce international au sein du COMESA se tient depuis hier au Radisson Blu Hôtel Ambodivona. L’événement fait suite aux recommandations formulées lors de l’atelier de renforcement de capacités des comités nationaux de suivi et des points focaux nationaux en 2021.

Une occasion d’en savoir un peu plus sur les instruments du commerce et sa facilitation dans la zone de libre échange du Comesa ainsi que les délibérations sur les règlements et procédures de travail du Comesa sur les obstacles non tarifaires.

Obstacles

 En effet, les normes, et les standards parfois trop élevés, ainsi que les lourdes procédures administratives sont autant d’obstacles à franchir avant d’accéder au marché international. Ces mesures sont des réglementations et des restrictions sur les importations et sur les exportations et peuvent avoir des impacts négatifs sur les échanges commerciaux. Ce sont des Obstacles Non-Tarifaires (ONT), par opposition aux taxes et droits de douanes appliqués entre les frontières. Dans son allocution d’ouverture, la représentante du Comesa, Alice Twizeye a exprimé sa gratitude envers la Grande île pour son engagement au Comesa. Les États membres sont encouragés à fournir des efforts pour éliminer ces obstacles non tarifaires, a-t-elle ajouté, et Madagascar sera alors plus compétitif. Le Directeur Général du Commerce, Isidor Razanakoto a adressé ses remerciements envers les experts du Comesa, venus partager leur expérience, afin que Madagascar puisse honorer ses engagements en matière de suppression des ONT suivant les dispositions des articles 47 et 49 de l’annexe 7 du traité du Comesa.

Zone de libre échange

Le Comesa regroupe 19 États membres et 14 d’entre eux, dont Madagascar, ont adhéré à la zone de libre échange garantissant la libre circulation des biens et des services produits dans le Comesa, à zéro tarif douanier. C’est un vaste marché de 340 millions d’habitants, et le volume des transactions est passé de 1,5 milliards USD en 2000 à 9,7 milliards USD en 2020. 10,7% de l’exportation totale régionale sont confrontées à ces barrières non-tarifaires. Durant cet atelier, l’élaboration d’une base de données sur les mesures non tarifaires subies par Madagascar sera discutée avec le comité national de suivi. La mise en place et le fonctionnement des structures institutionnelles vont être confirmés. Après un aperçu sur les échanges commerciaux entre Madagascar et les États membres du Comesa, les travaux et échanges sur les ONT débuteront en séances plénières. L’atelier durera jusqu’au 29 juillet.

R.Edmond.

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici