- Publicité -
mercredi 10 août 2022
DomicileSociétéDigitalisation des bourses d’études : 95 000 étudiants bénéficiaires actuellement

Digitalisation des bourses d’études : 95 000 étudiants bénéficiaires actuellement

Les cinquièmes et sixièmes mois des bourses d’études viennent d’être payés selon un responsable auprès du ministère des Postes.

Si des perfectionnements restent à faire, le processus de digitalisation des bourses d’études suit son cours à Madagascar.

«Il y a des efforts à faire en matière d’éducation financière, le contexte national et les retards de Madagascar en termes d’infrastructure ont, jusque-là, favorisé les réticences mais le changement est en cours ». Propos d’un responsable auprès du ministère du Développement numérique, de la transformation digitale, des postes et de la télécommunication pour faire état de l’avancée de la mise en œuvre de la digitalisation des bourses d’études pour les étudiants malgaches. Selon notre source, « malgré une certaine réticence, 95 000 étudiants profitent de la digitalisation en recevant leur bourse sur e-poketra ou via les comptes bancaires adossés aux cartes bancaires Visa ». L’initiative aurait également permis à l’Etat d’économiser « trente milliards d’Ariary » jusque-là.

Bon train. L’entretien avec notre source nous a permis de savoir que 40% des étudiants bénéficiaires de l’initiative gouvernementale ont activé leurs cartes. Aussi, sur les 95 000 étudiants, 2 500 auraient rencontré des soucis techniques. Nous ne sous-estimons pas ce nombre étant donné que chaque étudiant compte. Pour le responsable, la mise en œuvre du programme a connu de grandes avancées à l’heure actuelle. Profitant de l’entretien, notre source de clarifier que la Paoma et le ministère en charge du Développement numérique, de la transformation digitale, des postes et de la télécommunication sont en bout de chaîne du processus de digitalisation. Les deux organismes garantiraient la stabilisation du processus en fonction des listes validées en amont par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. A en croire le responsable, ladite stabilisation serait tributaire d’une certaine constance des données recueillies aussi bien par le ministère du Développement numérique, de la transformation digitale, des postes et de la télécommunication que par la Paositra Malagasy.

Recueillis par José Belalahy

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici