- Publicité -
MG
jeudi 18 août 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueLe parti Liaraike de Soja Jean André : « La concertation n’est pas...

Le parti Liaraike de Soja Jean André : « La concertation n’est pas prévue par la Constitution »

Kaleta et le parti Liaraike condamnent tout acte de déstabilisation.

Devant la situation politique actuelle et les demandes incessantes de l’opposition pour l’organisation d’une Concertation nationale de toutes les forces vives, le parti Liaraike de Soja Jean André (dit Kaleta) s’est exprimé hier.

Condamnation. « Toute tentative de déstabilisation et d’incitation conduisant aux troubles à l’ordre public sont condamnables parce que Madagascar est un État de droit », a expliqué hier le parti Liaraike de Kaleta tout en poursuivant que « la concertation nationale n’est pas prévue par la Constitution ». En substance, le Liaraike tient mordicus à la loi fondamentale et indique que toutes alternances au pouvoir doivent passer par les élections. C’est plus qu’une invitation adressée à l’opposition d’attendre 2023 si elle aspire vraiment à diriger le pays.

« Le respect des institutions et des lois en vigueur sont primordiaux », a-t-on indiqué. Le Liaraike a condamné ainsi tout acte pouvant conduire à l’instabilité politique dans le seul objectif de favoriser l’organisation de la concertation nationale. « Madagascar est un pays stable, ainsi, il n’est pas nécessaire de se diriger vers une concertation afin de mettre en place un gouvernement de consensus », a clamé le parti membre de l’IRD. De ce fait, l’opposition ne doit pas se lancer dans des provocations qui n’apportent aucun profit pour le pays et pour la population.

Dictature. Après la déconvenue de ce samedi, les partis de l’opposition ont fustigé le régime Rajoelina. L’ancien président Marc Ravalomanana a même considéré ce dernier comme un « État dictatorial ». Selon le Liaraike, « le régime qui a été mis en place en 2002, avec toutes les violences qui l’entoure, et celui qui a plutôt appliqué cette dictature ». Et de citer tous les cas d’emprisonnement et poursuites qui ont conduit certains leaders politiques à quitter Madagascar et à s’exiler durant des années. De ce fait, le Liaraike dénonce « toute manifestation politique qui ne respecte pas les lois en vigueur ». Et d’inviter toutes les forces politiques à respecter l’alternance démocratique.

Soutien. La situation sur la scène internationale plonge tous les pays dans la difficulté. Hausse des prix de produits de première nécessité, des prix du carburant et l’inflation galopante, aucun pays n’y échappe, Madagascar y compris. Et au parti Liaraike d’expliquer que « le président Andry Rajoelina fait tous les efforts nécessaires pour trouver des solutions et alléger l’impact de cette crise à Madagascar ». Kaleta et Liaraike ont ainsi réaffirmé leur soutien au président Rajoelina et encouragent celui-ci dans toutes ses réalisations et l’effort au développement du pays qui doit passer par la stabilité politique. Par conséquent, le Liaraike invite toute la population à rester calme et solidaire afin que la paix règne et à repousser toutes les tentatives de déstabilisation.

Julien R.

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Enfin une mise au point …courageuse , nécessaire et salutaire , eu égard au prix que paye Madagascar , ses populations , son économie …aux crises politiques cycliques nées de de l’instrumentation de souffrances sociales d’un peuple tant de fois martyrisé .
    Enfin une voix empreinte de …sagesse !

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici