- Publicité -
MG
mardi 16 août 2022
- Publicité -
DomicileÀ lireConcertation nationale : Au moins trois tendances prêtent à l’organiser

Concertation nationale : Au moins trois tendances prêtent à l’organiser

Une deuxième réunion du comité technique prévue ce samedi pour la préparation de la concertation nationale.

Au niveau de l’opposition comme dans ceux qui clament la neutralité, l’organisation d’un forum national, d’une concertation nationale ou encore d’une conférence nationale est dans tous les esprits.

Neutralité. C’est ce que veut montrer la plateforme qui a organisé une conférence de presse, hier à Andraharo, au siège du parti Hery Vaovao ho an’i Madagasikara (HVM) dans le but d’inviter toutes les forces en présence à Madagascar pour la préparation de ce qu’ils appellent « conférence nationale de toutes les forces vives ». Sans se réclamer appartenir à l’opposition et en jouant la carte de la neutralité, la tendance dirigée par Mamy Rabeniriana, député du Tiako i Madagasikara d’Ambohidratrimo ou encore d’Olivier Rakotovazaha du parti MFM et de Mohamed Haloa Rachidy du groupe Panorama.

« Le comité technique pour la préparation de la concertation nationale » qui s‘est réunie hier à Andraharo a ainsi invité toutes les forces politiques, les organisations de la société civile ainsi que les forces religieuses à se joindre à eux pour une conférence nationale afin de trouver des solutions aux problèmes socio-économiques et politiques qui prévalent dans le pays en ce moment. Le comité a vu le jour durant la première réunion de préparation qui s’est tenue aux mêmes lieux le 12 avril dernier. Compte tenu des résolutions de cette réunion, entre autres les rencontres avec les ambassadeurs, les représentants de la communauté internationale mais également des dirigeants du FFKM et les chefs d’institutions et les différents groupements politiques et les organisations de la société civile, une autre réunion devrait se tenir sous la baguette de ce comité technique. Il s’agit de la seconde étape qui est une réunion de commission pour l’organisation de la conférence nationale devant se tenir ce samedi 30 juillet à YT STATION Tsiazotafo. « C’est le moment où l’on inaugurera la réception de toutes les propositions pour l’organisation de la conférence nationale », a d’ailleurs indiqué  Mamy Rabeniriana, député du Tiako i Madagasikara d’Ambohidratrimo. « Il s’agit entre autres des législations électorales mais également des affaires nationales en général », a-t-il continué. Le calendrier de la prochaine rencontre devrait découler de cette rencontre. 

RMDM. De son côté, le Rodoben’ny Mpanohitra ho an’ny demokrasia eto Madagasikara (RMDM) tient mordicus à ce qu’elle appelle conférence nationale de toutes les forces vives qui invite ces dernières à une réunion de préparation qui aurait dû commencer par une réunion de préparation devant se tenir ce samedi 23 juillet à Behoririka. Mais la réunion est confrontée à la résistance du régime. Selon ce qu’on a pu récolter de cette tendance de l’opposition, une deuxième percée devrait se tenir ce samedi à Behoririka pour pouvoir organiser cette réunion pour la préparation d’une conférence nationale. 

FFKM. Des tendances de l’opposition ou encore de ceux qui ne se réclament d’ aucune entité politique ont déjà sollicité la médiation du Conseil œcuménique des Églises chrétiennes de Madagascar (FFKM) pour la résolution de ce qu’ils appellent crise socio-économique avec certainement des conséquences économiques pour Madagascar. Fort de ses expériences de la médiation de la crise du début des années 1990 et de celle de 2019, le FFKM est souvent supplié par des forces politiques pour cette opération. Néanmoins, l’expérience mitigée du conseil ne lui donne pas l’unanimité et ne lui donne pas toutes les marges de manœuvre. 

Julien R.

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Concertation !!!???
    Hantise ou Idée Fixe ?
    L’erreur est là ! Une concertation pourquoi faire ? Pour quel objet ? Pour quel résultat ? Pour quel apport ?Pour quel changement ? … etc.
    Ce qui est sûr, c’est que la Foire d’empoigne sera au RDV.
    Le DIALOGUE ne veut pas dire absolument concertation.
    Le dialogue se veut des règles autre que le dictat.

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici