- Publicité -
mardi 9 août 2022
DomicileFaits-DiversTsiadana : Un homme arrêté pour escroquerie à la carte bancaire

Tsiadana : Un homme arrêté pour escroquerie à la carte bancaire

Arnaque. La police a interpellé un homme à Tsiadana ce mardi. Il est soupçonné d’avoir dérobé 9 815 000 ar dans le compte bancaire de sa victime. Cette dernière s’est rendue compte qu’il manquait de l’argent sur son compte alors qu’elle n’avait jamais retiré la somme manquante. La victime s’est ensuite plainte auprès de sa banque. Après vérification, la banque a prévenu la police pour ouvrir une enquête. L’investigation de la police l’a conduit vers un homme de 28 ans. L’escroc opérait en plusieurs étapes. La première consistait à pirater à l’aide de la technologie des fichiers clients, obtenus frauduleusement, et des coordonnées bancaires. Le suspect avait une base de travail pour opérer. Dans un second temps, grâce à des outils informatiques, le suspect réussissait à dupliquer à l’identique les numéros des cartes bancaires de ses victimes. Enfin, il faisait des achats en ligne et payait le prix des produits achetés avec le numéro de la carte bancaire qu’il avait frauduleusement trafiquée. La police de la cybercriminalité l’a arrêté dans son domicile à Tsiadana. Le suspect a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Depuis des mois, des clients de banque déclarent avoir été victime d’escroquerie. Les faits sont similaires, une partie de leur argent disparaissait petit à petit de leur compte bancaire alors qu’ils n’avaient jamais retiré ces sommes auprès d’un distributeur automatique. Malgré des réclamations incessantes auprès de la banque concernée, l’affaire avait été classée sans suite. Les banques refusent presque systématiquement de rembourser le moindre centime à leurs clients floués. Et pour cause, les établissements estiment que les victimes n’ont pas été lescibles de piratage informatique. Certains clients redoutent une équipe d’escrocs dont la technique est aussi rodée qu’imparable. Les victimes demandent plus d’investigation de la part de la police. Un policier d’expliquer qu’une « personne est considérée comme victime lorsque les coordonnées de sa carte bancaire ont été utilisées pour effectuer des achats en ligne. Mais aussi lorsque le porteur de carte n’est pas à l’origine des débits, et surtout quand la carte bancaire est toujours en la possession du porteur». Placé en garde à vue, l’homme a été mis en examen puis placé en détention provisoire pour utilisation frauduleuse de moyens de paiement, fraude à la carte bancaire et escroquerie. 

Yv Sam 

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici