- Publicité -
mercredi 10 août 2022
DomicileSociétéDigues Ikopa et Sisaony : Les travaux de confortement lancés

Digues Ikopa et Sisaony : Les travaux de confortement lancés

Les travaux de confortement des digues Ikopa et Sisaony vont bon train.

Des engins seront à pied d’œuvre et des camions sur les berges de l’Ikopa et de la Sisaony. Ces véhicules devraient circuler de manière intense sur le site. Des sensibilisations de mise en garde et d’interdiction ont été lancées et rappelées aux riverains afin d’éviter tout risque d’accident.

« Les chantiers menés sur les digues sont essentiels et auront des impacts importants pour Antananarivo et ses environs, notamment dans la protection contre les inondations », a souligné un responsable au sein de l’APIPA quant aux travaux de confortement des berges des digues de l’Ikopa et de la Sisaony qui sont actuellement initiés. Menés depuis le 11 juillet dernier, ces travaux rentrent dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Développement Urbain Intégré et de Résilience du Grand Antananarivo (PRODUIR) dont la protection de la Capitale contre les risques d’inondation et l’appui à la résilience des quartiers défavorisés figurent parmi les principales raisons d’être. Divers tronçons seront réhabilités : 1,27 km sur la rive gauche pour l’Ikopa et 3,2 km sur sa rive droite. Pour la digue de la Sisaony, 125 m de talus  seront également réhabilités. Pour Ikopa toujours, la reconstruction de la berge sur trois tronçons, le confortement de la zone d’infiltration au travers le corps de la digue ainsi que la réhabilitation d’ouvrages hydrauliques sont prévus pour la rive gauche. La rive droite, quant à elle, aura droit à la mise en œuvre de compléments d’enrochements en talus et en pied de berge, la réfection et le lissage de la crête ainsi que l’aménagement de passages piétons transversaux et de quais de stockage de matériaux.

Sécurité. Pour les travaux qui sont menés actuellement, la libération d’emprise et sa sécurisation suivent des normes strictes. Des engins seront à pied d’œuvre et des camions devraient circuler de manière intense sur le site. Des sensibilisations de mise en garde et d’interdiction ont été lancées et rappelées aux riverains afin d’éviter tout risque d’accident. Il conviendrait de noter que les stratégies sur la libération d’emprise des zones d’intervention de PRODUIR ont été consolidées et renforcées à travers une concertation organisée. Cette dernière a regroupé toutes les parties prenantes impliquées dans le projet (Commune urbaine d’Antananarivo, arrondissements, entreprises, intervenants…). Beaucoup de points ont été soulevés et des actions à court et à moyen terme sont actuellement en déploiement. Entre autres, le renforcement des rôles de parties prenantes ou encore la mise en œuvre des dispositions légales, la sensibilisation et la communication. « L’objectif de toutes les parties prenantes de ce projet est également de veiller à la durabilité des infrastructures qui seront réhabilitées. Tous les usagers et les citoyens doivent être conscients de préserver les infrastructures qui sont des biens communs », conclut Ihaja Rajaonarison, Directeur de la Coordination des Projets au sein de la Commune Urbaine d’Antananarivo.

Recueillis par José Belalahy

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici