- Publicité -
mercredi 10 août 2022
DomicileMondeLe premier navire de céréales a quitté l’Ukraine

Le premier navire de céréales a quitté l’Ukraine

C’est une bonne nouvelle pour les marchés mondiaux. Le premier navire de céréales a quitté l’Ukraine. Les autorités Ukrainiennes et Turques ont confirmé le départ du navire Razoni ce lundi 01 août 2022. Le bateau a quitté le port d’Odessa en direction de Tripoli. Il atteindra les eaux territoriales turques dans journée de mardi. Les autorités procéderont à une inspection du navire avant que celui-ci continue son voyage vers le Liban.

Odessa, Ukraine
Port d’Odessa, Ukraine.

Kiev et Moscou ont signé un accord clés sur les exportations de céréales le 22 juillet dernier. Les exportations de céréales en provenance d’Ukraine sont bloquées depuis le mois de février. Le départ de ce premier navire constitue donc un signe positif pour les marchés mondiaux. La reprise des exportations devrait ainsi contribuer à faire baisser le cours des céréales, mais aussi de nombreuses denrées alimentaires.

Le vraquier Razoni a quitté l’Ukraine avec à son bord 26 000 tonnes de maïs. Selon le ministre ukrainien de l’infrastructure, 16 autres bateaux sont prêts à quitter le pays. Les ports d’Odessa, de Chronomorsk et Pivdenny seront les principaux sites de chargement pour l’exportation des céréales ukrainiennes.

L’Ukraine et la Russie ont passé l’accord sous la houlette des Nations Unis et de la Turquie. Les deux pays ont mis deux mois avant de trouver un terrain d’entente. Bien que cet accord court pour 120 jours, les protagonistes pourront l’étendre si ces derniers s’entendent.

Le Secrétaire Général des Nations Unis, António Guterres, s’est réjoui de la nouvelle et du départ de ce premier navire. Il n’a pas manqué de saluer le rôle de la Turquie dans la mise en œuvre de cet accord.

De son côté, le ministre Ukrainien de l’infrastructure, Alexander Kubrakov, a affirmé que la reprise des exportations allait contribuer à redresser le secteur agricole ainsi que l’économie ukrainienne dans son ensemble. Selon lui, les exportations de céréales devraient générer pas moins d’un milliard de dollars (USD) cette année.

Le ministre ukrainien des affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a qualifié cette première exportation de « soulagement pour le monde ». En Russie, le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, affirme que c’est « un développement positif » de la situation. A noter que les deux pays produisent conjointement un tiers de la production mondiale de farine, 42% de la production d’huile de tournesol et 16% de la production de maïs.

JR

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici