- Publicité -
lundi 8 août 2022
DomicilePolitiqueAPMF : Des frondeurs contre le directeur général

APMF : Des frondeurs contre le directeur général

Le capitaine de vaisseau Jean Edmond Randrianantenaina est sur la sellette

Le directeur général de l’agence portuaire maritime et fluviale (APMF) fait l’objet d’une contestation au niveau de cet organisme. Le syndicat du personnel de l’administration maritime de Madagascar (SYPAMM) veut le départ du capitaine de vaisseau Jean Edmond Randrianantenaina qui dirige cet établissement public depuis quelques années. Ce syndicat a sorti une déclaration, datée du 29 juillet dernier, et diffusée à la presse hier pour partager le vent de fronde qui souffle au sein de l’APMF. La gestion au sein de l’établissement est soulevée dans la missive et évoque une « corruption en haut lieu avec une entreprise étrangère » concernant le système Automatic Identification System ou AIS qui attend toujours sa répartition . 

Port à gestion autonome. Toutefois, les raisons de cette attente est d’ordre technique, justifie un responsable au sein de l’organisme. Le « déploiement des balises AIS devraient intervenir après la mise en place effective des stations côtières de réception et des plateformes de visualisation », argumente notre source. L’ « empressement vers le changement de statut des ports en ports à gestion autonome » est aussi dénoncé par la déclaration.  « Or, cette démarche n’est pas encore la priorité du moment », réplique notre source.  « La réhabilitation et l’extension des infrastructures portuaires restent toujours des impératifs pour l’APMF », poursuit-elle. Et d’ajouter, en revanche, que « la démarche de changement de statut en port à gestion autonome est déjà prévue par la loi 2003 025 portant statut des ports ». Et « l’application de cette disposition légale permet à l’APMF de jouir continuellement des redevances portuaires, et de se soustraire de l’entretien des infrastructures qui s’avèrent très coûteux pour les 16 ports du pays qui lui sont en charge », martèle notre source. 

Doutes. Quoiqu’il en soit, la déclaration du syndicat souhaite un changement à la direction générale de l’APMF. « Nous refusons de poursuivre la collaboration avec l’actuel directeur général », lit-on dans la déclaration. Pourtant, faut-il noter que la déclaration semble avoir manqué l’unanimité des membres et de la direction de ce syndicat, indique  une source au courant du dossier. Et l’absence de signataires dans la missive semble trahir la solidité des revendications, qui a, tout de même, fait le tour des desks de plusieurs journaux hier. L’adhésion de tous les membres du syndicat du personnel de l’administration maritime de Madagascar dans cette déclaration est, en effet, redoutée. Néanmoins, cette déclaration est une « sommation » souligne  la missive. 

Rija R.

- Publicité -
Jovena
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici