- Publicité -
MG
jeudi 18 août 2022
- Publicité -
DomicileCultureIls ont fait le buzz… : Fractal sur les terres de vacance du...

Ils ont fait le buzz… : Fractal sur les terres de vacance du diable

Un des rescapés d’Ankazobe, la terreur se lit dans le regard

Un petit goût de l’enfer, 32 brûlés vifs à Ankazobe, les « dahalo » ou bandit de grand chemin, n’ont pas fait dans les détails. Les réseaux sociaux encaissent, se font titiller la curiosité, et enfin, le « RIP » de rigueur. Et quelques phrases évangéliques, « Que Dieu… » ici, « Que Dieu… » là. 

À se demander si c’est le diable et sa queue qui répond « présent » en premier à chaque « Alleluia » numérique. Comme les taquins se demandent sur « Facebook » : « Vous êtes sûrs que Dieu est sur « Facebook » ? ». 

Au train où vont les choses à Madagascar, même Lucifer aurait honte de son sale caractère. Il pourrait même y passer ses vacances. Un poussin par rapport à l’ignominie généralisée, traversant tout le pays, une vague de soufre nauséabond. 

Et il y a eu des affaires, à donner la nausée, diffusées sur les réseaux sociaux depuis au moins cinq ans. Au moment où cette plateforme créée par un universitaire un peu mal dans sa peau est devenu un enjeu majeur, de visibilité et de légitimité (sic!), pour les politiques de tous bords.

Détournement de centaines de millions de deniers publics, accidents mortels à cause du mauvais état des rues et des routes, kidnappings de mineures et viol d’enfants dont certains ont quatre ans, ostentation élevée en normalité face à une pauvreté extrême, corruption à toutes les échelles…

La liste est longue. Pour une fois, les défenseurs et harangueurs du « les médias étrangers ne voient que le côté négatif du pays » doivent se remettre en question. Les plages. Il suffit d’aller vers les régions paradisiaques et d’apercevoir ces vieillards blancs levés par une jeunette du quartier.

Des « vazaha tsy mahatakatra Saint Tropez », littéralement l’étranger qui ne peut pas se payer Saint Tropez, ironisent les comiques des bords de mer. Sur les réseaux sociaux et les sites de rencontre, la recherche du « friqué » blanc de n’importe quel âge fait rage.

L’accueil légendaire malgache. Derrière ce sourire à réveiller les bons sentiments d’un sociopathe, la population est désemparée. Elle l’est. Descendre dans les bas-quartiers de la capitale et constater la réalité, il faut le voir pour le croire. Cela en ville. 

Dans les campagnes, derrière ce sourire se cache la peur. Celle du « dahalo », osant maintenant brûler 32 personnes comme des poulets dans un four. Un concept de torture fasciste et colonialiste. Même la sauvagerie des français contre les patriotes malgaches n’atteignait ce degré d’efficacité. 

Et toujours cette image « facebookienne » paternaliste de l’autorité. Mise en scène par les « nidina ifotony », ou descendu à la base, « tsy niandry ela fa avy hatrany… », ou n’a pas attendu longtemps mais …, « avy dia nandray ny andraikiny… », ou a tout de suite pris ses responsabilités.  

Avec ces 32 tués, les « ne pas attendre », « prendre ses responsabilités », « descendre sur place »… pourraient être déplacés, voire insultants. Caricaturant la réaction logique d’action, sans gesticulation, d’employé de l’administration. 

Celui-ci est payé à prix cher et à travers des dettes générationnelles par le contribuable. Un langage utilisé du temps des tourne-disques, de l’hyper concentration et centralisation du pouvoir pré-indépendance. Maintenant, l’ère est au « Cloud », à l’« IA »… c’est qu’il faudrait agir ou se conduire dans ce sens. 

Cette image entêtée du paternalisme cristallise la perte de confiance du citoyen envers le système administratif. 

Maminirina Rado  

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. « L’élite cabale », des « khazars », oeuvre dans le monde entier et dabs chaque pays, les barbaries se révèlent afin de « dépopuler » au maximum si les « injections des faux virus-papiers » ne font plus effet. Incitez les malgaches à s’élever dans les investigations intelligentes pour s’informer autrement sinon…comme dit Yuval Noah Harari…vous saurez la suite en lisant quelques articles de ce khazar.
    Espérant que ce post sera publié. Cordialement

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici