- Publicité -
mercredi 10 août 2022
DomicileFaits-DiversMassacre à Ankazobe : Un bandit abattu à Antsahafilo-Ambohidratrimo

Massacre à Ankazobe : Un bandit abattu à Antsahafilo-Ambohidratrimo

Iarisy est toujours en cavale.

La mobilisation et la coordination de toutes les forces de l’ordre sont sur la bonne voie. Un homme, qui avait hébergé « Iarisy » et son équipe, a été abattu par les gendarmes dans la commune d’Antsafilo à Ambohitrandriana. Les forces de l’ordre sont sur les traces des “dahalo”. Une de leurs cachettes a été trouvée. Dès que les bandits ont aperçu l’arrivée des forces de l’ordre, ils ont tiré des coups de feu et ont pris la fuite. Un échange de tirs s’est produit durant quelques minutes. Ils étaient quatre à s’être réfugiés dans une grotte. En effet, l’un des “dahalo” est tombé sous les balles des gendarmes et les autres se sont évaporés dans la nature. Des échappatoires leur étaient possibles en raison de la présence de buissons et d’arbres. Des munitions, des gri-gris et des amulettes ont été retrouvés dans leur cachette. Depuis le début de l’opération, on compte cinq individus attrapés par les forces de l’ordre à Ambatomanoina Anjozorobe et un autre abattu. Les premiers éléments de l’enquête révèlent que ces hommes et femmes arrêtés ont reconnu leur participation au massacre à Ambolotarakely Ankazobe. Ils ont confirmé la véracité des faits tout en dénonçant les autres coauteurs toujours en cavale. Les forces de l’ordre continuent leur poursuite. Les actions entreprises par les unités élémentaires limitrophes sont maintenues. En outre, un avis de recherche a été lancé à l’encontre de « Iarisy ». Ce dernier est un multi récidiviste notoire en matière de kidnapping en milieu rural et en matière de vol de bœufs dans le district d’Ankazobe, Anjozorobe et Ambohidratrimo. Toute personne susceptible de fournir des renseignements sur cet homme est invitée à joindre la gendarmerie nationale. Les forces de l’ordre promettent une récompense et se portent garant de la sécurité des informateurs. En plus du chef de la bande, tous les autres bandits membres du groupe criminel ont été identifiés. Selon les informations, particulièrement aguerris, ces bandits n’hésitent pas à abattre leurs opposants. Le fokonolona ressent les efforts fournis par les forces de l’ordre et a favorablement commenté les actions, rehaussant l’image de l’armée. Actuellement, le nombre de victimes est de 33 morts d’après la version officielle. Un homme de 24 ans a succombé à ses blessures hier matin. Il faisait partie des quatre blessés évacués au CHRD d’Ankazobe.

Yv Sam

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

Agenda culturel

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici