- Publicité -
MG
mardi 16 août 2022
- Publicité -
DomicileSociétéSalaires impayés : Les PAT haussent le ton, boycott des résultats du...

Salaires impayés : Les PAT haussent le ton, boycott des résultats du baccalauréat à Fianarantsoa

Les PAT continuent de déplorer le retard de paiement de leur salaire.

Les membres du personnel administratif des universités du pays déplorent le retard de paiement de leur salaire du mois de juillet. Pour se défendre, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique avance comme causes de la situation les étapes nécessaires rentrant dans le cadre du basculement.

Le paiement des salaires du mois de juillet des membres du personnel administratif et technique auprès des universités de Madagascar devrait se faire vers la fin de la semaine. C’est ce que rapporte un représentant de la branche tananarivienne de ce syndicat d’agents administratifs. Un retard que les personnes concernées continuent de déplorer. « Nous avons décidé de donner l’entière liberté aux membres s’ils veulent continuer de travailler ou s’ils veulent manifester leur mécontentement. Avec la situation actuelle, peu importe ce que nous allons faire, la déclaration faite par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique est claire et nette, nous n’aurons nos salaires que vers la fin de la semaine », rétorque Heritiana Elysé Radanielson, représentant des membres du PAT de l’Université d’Antananarivo. Selon ce dernier, le ministère de tutelle aurait attribué la source du problème « au respect des procédures rentrant dans le cadre du basculement de leurs salaires dans le budget général de l’État ». Avant d’ajouter : « On doit suivre les procédures donc. Et manifestation ou pas, nous ne bénéficierons de notre salaire du mois de juillet que vers la fin de cette semaine ».

Menace. Les membres du PAT de l’Université d’Antananarivo exigent également le même traitement que les autres agents de l’État inscrits dans son budget général. « Nous espérons que les rubriques et droits déjà acquis ne seront pas supprimés par le basculement », interpelle Heritiana Elysé Radanielson. De leur côté, les membres du SPATUF ou Syndicat du Personnel Administratif et Technique de l’Université de Fianarantsoa brandissent des menaces de boycott des résultats des sessions du baccalauréat de cette année. Dans une lettre adressée aux autorités compétentes, ce syndicat annonce « la cessation des activités rentrant dans le cadre de la préparation de la publication des résultats du baccalauréat 2022 ». Une décision prise face au retard de paiement de leur salaire du mois de juillet, indique toujours le SPATUF. Le syndicat donne un ultimatum de « 48 heures aux autorités compétentes pour résoudre les problématiques relatives au paiement de leur salaire ». Joint au téléphone, un responsable auprès de ce syndicat de faire savoir que « les membres du syndicat veulent juste le paiement de leur salaire. On espérait faire partie des agents qui allaient bénéficier de l’édition spéciale des 25 et 30 juillet. Ce qui n’était pas le cas. On nous a fait savoir que le paiement se ferait le 1er août, nous sommes déjà le trois du mois ». Notre source de noter que « nous reprendrons nos activités une fois que le salaire sera viré ». Avec les diverses revendications de ces dernières semaines et les bourdes relatives aux erreurs des sujets du baccalauréat, le monde de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique continue de faire parler de lui… en mal.

José Belalahy

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici