- Publicité -
mardi 9 août 2022
DomicileSociétéNombre de Points de feux : Baisse considérable en 2021

Nombre de Points de feux : Baisse considérable en 2021

Les feux de brousse et de forêts sont néfastes pour la conservation de l’environnement à Madagascar.

La Fondation pour les Aires Protégées et la Biodiversité Madagascar dresse un bilan positif de l’année d’exercice 2021. 

Le rapport annuel 2021 de la Fondation pour les Aires Protégées et la Biodiversité de Madagascar (FAPBM) avance «une meilleure santé des aires protégée» sous son financement durant l’année d’exercice 2021. En effet, selon l’organisme : «la déforestation a été moindre grâce à la fois à une baisse du niveau de menaces, mais aussi à une meilleure efficacité des gestionnaires des aires protégées». Une performance qui se serait manifestée par la baisse du nombre de points de feux. La fondation avance ainsi que le nombre en question «a été divisé par trois» en 2021. Avant de noter que «des efforts pour viabiliser les chaînes de valeurs (et les activités génératrices de revenus) sont à soutenir afin d’obtenir des impacts plus probants sur le niveau de vie des communautés riveraines aux aires protégées». Il conviendrait de noter que la saison des feux court entre le mois et le mois. Une période durant laquelle les forêts malgaches et les richesses naturelles qu’elles renferment partent en fumée. Et ce, après les efforts menés par les divers acteurs oeuvrant pour la conservation de l’environnement. 

Projection. Pour les prochaines années (2022 à 2026),  la fondation pour les aires protégées et la protection de la biodiversité de Madagascar ambitionne soutenir soixante dix aires protégées de la Grande île. Pour ce faire, l’organisme entend se lancer le défi de parvenir à lever 35 millions de dollars USD pour son capital. Un fonds que la FAPBM entend mobiliser plus de projets. Elle «s’appuiera pour cela sur la contribution des aires protégées de Madagascar au développement local, aux secteurs économiques clés nationaux et aux efforts d’adaptation et d’atténuation au niveau mondial». Pour en revenir aux feux de brousses et de forêts, la majorité des feux observés seraient d’origine agricole selon une source auprès du ministère de l’environnement et du développement durable. 

Recueillis par José Belalahy 

- Publicité -
Jovena
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici