- Publicité -
MG
mardi 16 août 2022
- Publicité -
DomicileFaits-DiversTuerie à Ankazobe : Quatre complices de « Iarisy » abattus à Ambohidratrimo

Tuerie à Ankazobe : Quatre complices de « Iarisy » abattus à Ambohidratrimo

Les forces de l’ordre ont de nouveau abattu quatre bandits, membres de l’équipe de « Iarisy ». Sept autres ont été arrêtés dont quatre qui ont participé au massacre à Ambolotarakely Ankazobe et trois autres arrêtés pour complicité. D’après un renseignement reçu par la brigade d’Ambohidratrimo, les gendarmes d’Ambohidratrimo accompagnés du militaire DSS12 ont effectué une opération de sécurisation. Il est connu que les dahalo dirigés par Iarisy ont pris refuge dans le fokontany d’Ampanitokana Kely, dans la commune d’Ambato, district d’Ambohidratrimo. Les forces de l’ordre se sont immédiatement rendues sur les lieux indiqués. Suite à un accrochage qui s’est produit sur les lieux, quatre bandits sont décédés des balles des gendarmes, quatre autres ont été arrêtés avec les trois personnes qui avaient accueilli les malfaiteurs chez eux. La poursuite des fugitifs continue. Les forces de l’ordre recherchent sans relâche le chef des dahalo, notamment Iarisy tandis que les autres bandits sont encore en cavale. Des militaires enquêtent jour et nuit. Des  équipes vérifient toutes les pistes possibles et fouillent les lieux où les dahalo ont été aperçus. 

Il est à rappeler qu’un avis de recherche a été émis contre les six bandits impliqués dans le massacre qui a secoué la ville d’Ankazobe. Ces derniers n’ont pas encore été capturés jusqu’à hier. Ils sont armés et sont très dangereux selon la remarque des forces de l’ordre. Une prime sera accordée à ceux qui auraient des informations susceptibles d’aider à leur capture. Selon encore les derniers renseignements obtenus auprès des forces de l’ordre, ces bandits sillonnent le district d’Ambohidratrimo, Anjozorobe et Ankazobe. Parmi les recherchés figure Iarisy, le chef de la bande, Leba son frère, Dofa, Lako et Ndrina. 

12 personnes ont été arrêtées depuis dimanche dans le cadre de cette affaire. Le bilan de l’incendie criminel s’alourdit à 33 morts avec le décès d’un des blessés qui a été administré à l’hôpital HJRA.

Yv Sam 

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

  1. Dia ahoana izao no amantarana hoe tena ry zareo ireo no namono? Sa rehefa misy maty fotsiny dia izay? « Dead men tell no tale ».

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici