- Publicité -
MG
mardi 16 août 2022
- Publicité -
DomicileSociétéConfortement des rives d’Ikopa et de Sisaony : Antananarivo protégée des inondations...

Confortement des rives d’Ikopa et de Sisaony : Antananarivo protégée des inondations pour quelques années

Une partie des rives gauche et droite de l’Ikopa ainsi que la rive droite de la Sisaony seront réhabilitées dans le cadre du PRODUIR.

Les travaux de confortement des berges d’Ikopa et de Sisaony sont lancés pour douze mois. Les menaces d’inondation s’amplifient d’année en année pour la capitale malgache où l’eau monte à une vitesse grand V durant les périodes de pluies.

Antananarivo a échappé de peu à l’inondation l’année dernière. En effet, les berges de l’Ikopa et de la Sisaony ont failli céder durant le dernier épisode de la saison des pluies. De nombreuses digues sont en mauvais état et des brèches se sont créées à la suite des épisodes d’inondations récents. Construites il y a de cela plus de 50 ans, les digues qui longent les principales rivières ont été conçues pour assurer une protection contre les inondations avec des périodes de retour de 20 à 50 ans. Les travaux de confortement des berges d’Ikopa et de Sisaony entendent renforcer la protection de la capitale malgache et les communes environnantes contre ces risques d’inondation. Pour la rive gauche de l’Ikopa, il s’agit de la reconstitution de la berge sur trois tronçons, du confortement d’une zone d’infiltration au travers du corps de la digue et de la réhabilitation d’ouvrages hydrauliques présents sur le linéaire concerné. Pour la rive droite de l’Ikopa, ils concernent la mise en œuvre de compléments d’enrochements en talus et en pied de berge, la réfection et le lissage de la crête ainsi que l’aménagement de passages piétons transversaux et de quais de stockage de matériaux.

Terrain. Par ailleurs, pour la rive gauche de la Sisaony, les travaux consistent en la reconstruction du talus sur deux zones affaissées, la sécurisation des têtes d’un siphon traversant le lit de la rivière et l’aménagement par adjonction de vannes d’un ouvrage hydraulique existant sous la RN1 (Ampitatafika). Il conviendrait de noter que les travaux en question constituent l’un des chantiers phares du Projet de Développement Urbain et de Résilience du Grand Antananarivo ou PRODUIR, financé par la Banque mondiale. Il conviendrait de noter que le ministre de l’Aménagement du

territoire et des Services fonciers (MATSF), Pierre Houlder a effectué une visite sur les digues de l’Ikopa et de la Sisaony, hier. Une occasion pour le ministre de rappeler que «les travaux qui seront menés sur ces digues ainsi que le curage du Canal C3 protégeront durablement Antananarivo des inondations. Il ne faut pas oublier que lors des derniers épisodes de forte crue, la plaine d’Antananarivo a été grandement menacée. La réhabilitation des digues est urgente, ce qui sera chose faite avec PRODUIR».

Recueillis par José Belalahy

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici