- Publicité -
MG
vendredi 19 août 2022
- Publicité -
DomicileÀ lireInsécurité alimentaire à Mananjary : Plus de 13 000 personnes consomment du « viha »

Insécurité alimentaire à Mananjary : Plus de 13 000 personnes consomment du « viha »

La priorité pour cette mère de famille est de trouver de quoi se nourrir.

Des milliers d’habitants dans la commune rurale d’Ankatafana, district de Mananjary, mangent du bananier d’eau pour se nourrir. Le maire de cette commune tire la sonnette d’alarme face à la situation préoccupante sur les lieux.

Mananjary au bord de la famine. C’est ainsi que le maire de la commune d’Ankatafana, Gaby Ramarolahy Seraphin qualifie la situation actuelle sur les lieux. En effet, plusieurs personnes dans diverses localités du district de cette commune souffrent actuellement de la faim et consomment du « viha » ou bananier d’eau. C’est une plante sauvage qui pousse dans les marais des côtes Est et Sud-Est du pays dont certaines de ses parties sont comestibles. Les « viha » peuvent être toxiques s’ils sont mal préparés et provoquent des irritations de la peau. Le nombre de consommateurs est estimé aux alentours de 13 000 et ils sont entre autres localisés à Marohita I et II, Ambodimanga, Ambodinonoka, Ankaramiambana, Ambadrika, Manapaika, Ambalavontaka Andrefana  ou encore Manampano Andrefana. « Les cyclones qui ont frappé Madagascar cette année ont ravagé les cultures. Les habitants n’ont plus de quoi se nourrir depuis le mois de mars. Avec cette inflation, la situation ne tend pas vers une amélioration », déplore-t-il.

Vols. Cette insécurité alimentaire a des impacts conséquents sur la sécurité sur place.  Le maire de la commune d’Ankatafana, Gaby Ramarolahy Seraphin a également indiqué dans la foulée que les cas de vols ont connu une augmentation ces derniers mois.  « Les ménages ayant des stocks de nourriture se font dérobés. Pas plus tard que la semaine dernière, un enfant âgé de 7 ans a été surpris en flagrant délit chez une famille. Ne supportant plus la faim, il a volé du manioc dans cette maison mais il n’y a rien à faire face à cette situation désolante ». Face à cette situation préoccupante, ce maire a tiré la sonnette d’alarme et invite les responsables concernés à se rendre sur place pour venir en aide aux habitants concernés.  

Narindra Rakotobe

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici