- Publicité -
MG
mardi 16 août 2022
- Publicité -
DomicileSociétéOrdre des Journalistes (OJM) : Dorénavant, 20 000 Ariary pour avoir sa...

Ordre des Journalistes (OJM) : Dorénavant, 20 000 Ariary pour avoir sa carte de presse

Le bureau de l’Ordre des Journalistes à Madagascar.

Le bureau de l’OJM commence à rencontrer des difficultés financières : l’impression des cartes de presse coûte cher.

La liste définitive de journalistes ayant bénéficié de cartes d’identité professionnelles vient de se faire connaître le 3 août dernier, au siège de l’OJM à Ambohidahy. 392 journalistes dont 197 travaillant à Analamanga, avaient rempli les exigences de la Commission Centrale Paritaire (CCP) sous la présidence de Jean Aimé Rambeloson, la participation de Monica Rasoloarison, présidente de l’OJM, et la bienveillance du ministère de tutelle, assurant la logistique, avec la présence effective du Directeur générale de la Communication. Ils ont planché pendant plusieurs jours, avant de pondre la dernière liste, faisant suite aux 1 509 journalistes de la première vague. La tâche n’était pas facile car la CCP devait se fier aux dossiers transmis par le bureau régional de l’OJM. Toutefois, 97 demandes ont été rejetées. Dans la foulée, la CCP avait rencontré des difficultés, les premières cartes sont restées impayées car elle ne pouvait plus imprimer la deuxième et dernière vague de l’année 2022, sans la participation des 20 000 ariary des récipiendaires.

Selon d’anciens journalistes : « Il vaut mieux payer les cartes de presse, au lieu de les acquérir gracieusement. Tout ce qui est gratuit n’a pas de valeur. En effet, plusieurs anciennes cartes ne répondent pas à l’examen de QR-code, mais personne ne peut se plaindre ». Toutes les informations concernant l’organisation de l’OJM peuvent être consultées directement sur le site officiel www.ojm.mg. Les 92 membres de l’OJM des 23 régions communiquent quotidiennement entre eux, ou avec le 93è qui est la présidente Monica. Chaque fait et geste déplacé envers les journalistes sont vite connus via Facebook et rapporté, aussitôt, à la présidente, qui y veille en personne, sans déléguer ce pouvoir à son cabinet. La réaction est immédiate, sans intermédiaire.

Charles RAZA

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici