- Publicité -
vendredi 30 septembre 2022
- Publicité -
DomicileCultureFestival Sômarôho : 9e édition réussie

Festival Sômarôho : 9e édition réussie

Wawa le roi du salegy arborant fièrement ses doubles décorations.

Rideau sur le festival Sômarôho qui s’est déroulé sur l’île de Nosy-Be du 3 août jusqu’au 7 août dernier. Ce festival culturel qui se déroule chaque année depuis 9 ans déjà, a mis toute l’île en effervescence durant 5 jours. Les artistes locaux tels que Tence Mena, Black Nadia, D-Lain, Eusebia, Ambondrona, Basta Lion, Big Mj, Ingah Tax et tant d’autres ont partagé la scène avec les artistes internationaux. Parmi eux, il y avait MK Di, Ray Neïman, Meiitod, Joeboy, Nadine Veerasamy, Mikidache… Il s’est avéré que la population de l’île aux Parfums, habituée au salegy, s’est ouverte à d’autres rythmes musicaux. Le stade d’Ambodivoanio affichait complet chaque soir. Même les pluies passagères à certains moments des festivités n’ont pas empêché le public de retrouver leurs idoles et de profiter de l’ambiance jusqu’au petit matin. Parmi les plus attendus durant les shows, le Congolais Awilo Longomba déjà connu du public pour être le spécialiste du « dombolo » qui a fait danser toute l’assistance durant son passage. Le Nigérian Joe Boy a également attiré la foule, des milliers de spectateurs ayant dû être refusés à l’entrée faute de billets, totalement épuisés le jour de sa prestation.

À part les shows et spectacles, les activités sportives et touristiques ont également atteint leur objectif, celui de donner un coup de pouce à l’économie et au tourisme local, mis à mal par le confinement mis en place à cause de la pandémie de Covid-19. Le port d’Ankify a enregistré l’embarquement de 2 000 personnes rien que le samedi 6 août selon l’APFM.

Sans oublier l’objectif premier de l’événement qui est de promouvoir la musique, la culture malgache et les artistes malgaches. La grande scène de ce festival confirme sa position de tremplin pour les jeunes artistes malgaches en quête de visibilité internationale, à l’image de son initiateur Wawa qui poursuit actuellement une carrière musicale en Afrique et dans l’Océan Indien. Ses efforts et sa contribution à la promotion des artistes et de la culture malgache ne sont donc pas restés vain.

D’ailleurs, Joel Issoubaly Andriamahazo alias Wawa a été doublement décoré, notamment de la distinction honorifique du Commandeur de l’Ordre National Malgache et du Commandeur de l’Ordre des Arts, des Lettres et de la Culture durant ce festival.

Le festival phare de Nosy-Be étant clos, le comité d’organisation pourra désormais se concentrer sur ses prochains projets notamment l’exportation du festival Sômarôho à l’international.

Hanitra Andria

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici