- Publicité -
vendredi 30 septembre 2022
- Publicité -
DomicileSociétéSécheresse : Première visite de l’ambassadrice américaine dans le Sud 

Sécheresse : Première visite de l’ambassadrice américaine dans le Sud 

L’ambassadrice américaine Claire A.Pierangelo a rencontré les bénéficiaires des projets appuyés par l’USAID.

L’ambassadrice des États-Unis a effectué sa première visite dans les districts frappés fréquemment par la sécheresse dans le Sud. Elle a réaffirmé son soutien à la réduction de la malnutrition et au renforcement de la résilience. 

L’ambassadrice américaine Claire A.Pierangelo a effectué une visite dans le Sud de Madagascar au cours de la première semaine du mois d’août. Elle y a rencontré des responsables régionaux, des prestataires de soins de santé, des spécialistes de la sécurité alimentaire ainsi que des représentants de la communauté locale. Elle y a constaté de visu les effets positifs du développement économique soutenu par le gouvernement américain, incluant des approches agricoles novatrices et des infrastructures d’aide humanitaire. Tout au long de cette visite de cinq jours, l’ambassadrice Pierangelo a pu constater à la fois l’ampleur des effets du climat sur les habitants de la région et l’étendue de la réponse apportée par les États-Unis, par l’intermédiaire de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), pour préserver la sécurité alimentaire en partenariat avec le gouvernement de Madagascar, les agences des Nations-Unies, et les organisations non gouvernementales. Grâce à ces partenariats, les programmes soutenus par l’USAID distribuent des vivres aux personnes les plus vulnérables, améliorent la prestation des services de santé, développent les moyens de subsistance et protègent les animaux et les plantes menacés. « Le gouvernement américain est plus que jamais engagé à réduire la pauvreté, la faim et la malnutrition à Madagascar », a déclaré l’ambassadrice Pierangelo à la fin de la visite avant de poursuivre qu’« au cours de ce voyage, j’ai pu découvrir les moyens innovants et efficaces entrepris par nos programmes pour remédier aux causes profondes de la pauvreté et aux problèmes qui en découlent ».

Rencontres. Lundi dernier, dans le district d’Ampanihy, l’ambassadrice Pierangelo a rencontré des prestataires de soins de santé et des volontaires communautaires pour discuter d’une formation récente financée par l’USAID et qui a aidé ces derniers à fournir de meilleurs services en matière de santé maternelle et infantile, de nutrition et de prévention du paludisme dans la région. À Tanambao dans le district de Beloha, sur un site de suivi de la croissance soutenu par l’USAID, les mères y ont présenté leurs enfants de moins de 5 ans pour un dépistage de la malnutrition et ont participé à une session d’apprentissage sur la façon de préparer des repas nutritifs pour les familles avec des ingrédients disponibles localement. L’ambassadrice a également rencontré des pêcheurs sur la côte de Lavanono dans le district de Beloha, où la pêche est le seul moyen de subsistance viable, pour apprendre comment les États-Unis ont aidé cette communauté à former des groupes d’épargne et de crédit pour améliorer leur pouvoir d’achat et leur permettre ainsi de faire des épargnes et investir leurs gains. Ces groupes ont aidé les femmes à lancer des activités génératrices de revenus autres que la pêche. À Ambovombe, l’ambassadrice Pierangelo a rendu visite aux membres d’une association de cultivateurs de patates douces soutenue par l’USAID et a goûté des recettes à base de patates douces à chair orange, nutritives et résistantes au climat. Les membres de l’association ont expliqué comment l’introduction de la patate douce, riche en vitamine A et facile à cultiver, a fait une réelle différence en améliorant à la fois l’économie de la région et la santé des familles locales.

Recueillis par Narindra Rakotobe

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici