- Publicité -
vendredi 30 septembre 2022
- Publicité -
DomicileÀ lireFuite d’un document présidentiel à Ivato : Enquête ouverte 

Fuite d’un document présidentiel à Ivato : Enquête ouverte 

Des têtes vont tomber. Polémiques autour de la fuite du talon de retrait des bagages du président Andry Rajoelina qui est actuellement en visite à Vienne, dans la capitale autrichienne. En effet, des individus malintentionnés ont pris en photo, puis organisé une fuite du document indiquant les informations sur le poids des bagages du président de la République, avec son identité inscrite dessus. Une grande première dans l’histoire. Pourtant, d’après un employé de la compagnie aérienne Air Madagascar, ce genre de document doit rester confidentiel. Qui a donc pris cette photo? C’est la question qui se pose. Pour faire la lumière sur cette affaire, une enquête à l’interne a été ouverte depuis mercredi au niveau de l’aéroport d’Ivato. D’après les informations, les responsables ont demandé la visualisation des caméras de surveillance de l’aéroport. 

A en croire à notre source, les auteurs de cette fuite sont déjà plus ou moins connus. Reste à savoir si la divulgation a été faite intentionnellement ou non. De son côté, Madagascar Airlines et les autorités gouvernementales vont aussi déposer plainte. Selon une source bien informée, outre les responsables de la prise de photo, les auteurs de la publication sur les réseaux sociaux feront aussi l’objet d’une poursuite. Les autorités annoncent des sanctions sévères qui pourraient aller jusqu’à l’emprisonnement. En effet, le ou les auteurs de cet acte risquent gros. Organiser une fuite d’un document censé être confidentiel de ce genre, en particuler lorsqu’il s’agit des bagages du président de la République et de sa famille, relève d’un délit passible d’une poursuite. La fuite pourrait être considérée comme une faute professionnelle grave si elle a été commise par des employés de la compagnie aérienne nationale. D’autant plus que cette manœuvre pourrait mettre en cause la sécurité même du président et de sa famille. On sait d’ailleurs qu’il ne s’agissait pas de la première fuite d’information de ce genre concernant les déplacements présidentiels.

En tout cas, pour cette énième fuite, on peut affirmer que la prise de la photo n’a pas été faite au niveau des comptoirs mais sur le tapis ou dans un endroit plus sombre à l’intérieur de l’aéroport. On estime donc que la photo a été prise soit par un ou des agents ayant opéré sur place, soit par quelqu’un qui a accès aux processus d’enregistrement des bagages. Du côté des tenants du pouvoir, on dénonce une  » manœuvre ridicule visant à ternir l’image du président et de sa famille ». D’après les explications, les chiffres 3/71 inscrits sur le talon bagages qui a fait le tour des réseaux sociaux montrent que le poids total des 3 valises enregistrées sous le nom de Rajoelina était de 71kg, et que contrairement à ce que l’on véhicule, le président de la République n’a eu aucun excédent de bagages. Hier, l’agent responsable de l’enregistrement qui était sur place mardi soir lors du départ du Chef de l’Etat a expliqué que les 4 bagages enregistrés sous le nom du président appartenaient à 4 membres de sa famille et non pas à lui seul. Voyageant en classe affaires, chaque personne a le droit d’amener 32 kilos fois 2 de bagages, a expliqué cette responsable. Et de faire savoir au passage que pour la famille du président, il s’agissait de deux valises de 27kg, d’une valise de 17kg et une dernière valise de 8kg pour les 4 personnes. Ce qui était loin d’atteindre le poids normal autorisé. En tout cas, cette employée de Madagascar Airlines a affirmé que dans cette affaire, il n’y a eu ni abus ni excédents de bagages commis par le président Andry Rajoelina. On attend donc les résultats des investigations pour connaître les vrais responsables de cette divulgation de document confidentiel. Du côté de la Compagnie aérienne, on affirme que des mesures ont déjà été prises pour éviter que ce genre de fuite ne se reproduise. Histoire à suivre.

Davis R

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

4 COMMENTAIRES

  1. Une publication de documents internes à une entreprise par des têtes brûlées ;
    Tout ça , Pourquoi ??? Pour quelle finalité ???
    Si ce n’est pour mieux illustrer sa frustration, sa mesquinerie, et son cortège de rikiki.
    Et comme dit la chanson :  » Dia mampaninona an’ ialahy ? Signe des temps : Richesse ou Pauvreté ?

    •  » Ho avy amnin’ ialahy ny tsy mety !  » . Il faut vraiment être idiot de ne pas comprendre que cette divulgation n’a pas fait d’étalage public s’il n’y a pas eu IRREGULARITé ! C’est toi le minable salarié de service du régime qui est pauvre d’esprit et niais . Avec un peu d’intelligence tu aurais saisi la signification de cette action louable que c’est un message fort au peuple Malgache de la présence de  » hors-la -loi  » à la tête du pays . Bizarrement ces 71 kg de bagages en excédent d’une SEULE personne s’apparentent au même poids 73,5 kg d’or atterris en Afrique du sud ….

  2. Il paraît que Madagascar airlines n’est pas autorisé à exercer, comment se fait-il que Rinah Rakotomanga n’est toujours pas inquiétée ?
    Vu la circulation de l’or Malgache dans le monde très facile, je ne vois pas pourquoi c’est interdit de savoir le poids des bagages des passagers , peu importe sa propriétaire.
    De quel motif le voyage des membres de la famille présidentielle ? Seraient-elle invitées aussi, et qui payent leur billets ? Il paraît qu’on parle d’austérité ? ou c’est du poudre au yeux pour les Malgaches seulement ?

  3. Be vinany ireo ka asa raha izany bagages 73 kg excédent be izao izany any amin’ny soute raha nandalo tany Dubai ? . Aza hadino matoa Afrique du Sud na Comore tsy mety mamerina ny volamena dia fantatry ry zareo iza marina ilay BIG BOSS eto amin’ny tànana lehiben’ny trafic volamena . Ny tantara no hanamarina diso n’a tsia io famankafakana io . AOKA HAZAVA RaPierre Houlder ô !

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici