- Publicité -
vendredi 30 septembre 2022
- Publicité -
DomicileFaits-DiversAttaque meurtrière à Farafangana : Dix morts, cinq maisons incendiées

Attaque meurtrière à Farafangana : Dix morts, cinq maisons incendiées

Une des maisons incendiée.

Dans la nuit de jeudi dernier vers 22 heures, des bandits munis d’une arme à feu et de plusieurs armes blanches ont causé la mort tragique de toute une famille à Tsapoaka situé à 15 km de Farafangana. Dix personnes, dont sept enfants et trois adultes, ont été tuées dans leurs domiciles respectifs. Une dizaine de malfaiteurs ont envahi le village des victimes. Ils sont entrés de force dans cinq foyers et ont tué chacune de leurs victimes à l’aide d’une hache. Pour terroriser les villageois, ils ont tiré un coup de feu. Les victimes sont issues d’une même famille. Après avoir tout saccagé, avant de quitter les lieux, les “dahalo” ont brûlé deux maisons d’habitation. Les gendarmes se sont rendus sur place après l’alerte du fokonolona. Pour sécuriser les lieux, les éléments de la gendarmerie ont effectué une opération de ratissage. Pour l’heure, les raisons de ce massacre restent floues. Une enquête a été ouverte par les gendarmes pour mettre la lumière sur cette affaire. D’autres sources indiquent que les multiples meurtres ont été provoqués par un conflit social, un différend au sein de la communauté. Les suspects de ces meurtres sont tous identifiés et les gendarmes sont actuellement à leur recherche. La série de meurtres collectifs survenue dernièrement effraie la population. Un phénomène qui place les autorités en alerte, notamment en raison des vies perdues dans des situations accablantes. Une inquiétude partagée du côté des habitants, qui, complètement désabusés, ne savent plus que faire face à l’insécurité. La population dans la localité évoque leur désarroi face à cet incendie qui a ravagé cinq maisons dans le village et tué 10 personnes. Les “dahalo” ne se contentent pas de voler. Ils tuent aussi tous ceux qui osent se mettre en travers de leur chemin. Malgré des mesures de renforcement de la sécurité, les habitants continuent de subir les attaques violentes des bandits. Le phénomène s’aggrave de jour en jour à Madagascar surtout dans les communes rurales comme citées ci-dessus. Les habitants de ces localités souffrent en permanence. 

Yv Sam 

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici